Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

CAMPAGNE MOISSONS-BATTAGES A AÏN DEFLA

Importante récolte céréalière

Une production céréalière qui atteint parfois les 65 quintaux à l’hectare. © D.R

Plus de 97% des objectifs ont été atteints.

Pour les responsables de la Direction des services agricoles de la wilaya de Aïn Defla, l’objectif tracé au lendemain du lancement de la campagne labours-semailles a été bel et bien atteint. En effet, puisque sur les 2 millions de quintaux de céréales prévus initialement, la wilaya de Aïn Defla a pu enregistrer, en fin du mois d’août, une récolte de 1 960 000 quintaux. “Ce qui est encourageant et largement satisfaisant à tous les niveaux en comparaison avec l’année dernière. Il s’agit d’un taux qui a dépassé la barre des 97%.” Selon nos sources, la récolte en question est composée de blé dur, orge, blé tendre et avoine. Quant à la superficie totale emblavée qui a donné cette importante production céréalière, elle dépasse les 72 000 ha répartis à travers l’ensemble du territoire de la wilaya. “Ce sont surtout les régions d’El Abadia, de Aïn Soltane, Djellida et El Amra qui ont donné le plus de production céréalière qui dépassent parfois les 65 quintaux à l’hectare”, tiennent à préciser nos mêmes sources. Pour ce qui est de la récolte céréalière collectée par la CCLS d’El-Khemis pour ne citer que cette ville, il nous été également fait savoir que 891 592 q de blé dur, 27 737 q de blé tendre, 19 543 q d’orge, 1 301 q d’avoine, 1001 q de pois chiches et 732 q de lentilles y ont été engrangés. Soulignons aussi, dans le même contexte et toujours d’après nos sources, que l’opération d’engrangement en question se poursuit continuellement car elle n’est pas encore achevée. “Et si nous venons d’enregistrer ces bons résultats en matière de récoltes céréalières cette année, c’est tout simplement grâce à un apport pluviométrique conséquent, adéquat et opportun. C’est aussi en raison de la diminution des feux de forêt que les éléments de la Protection civile ont pu facilement maîtriser puisqu’ils n’ont eu à intervenir que 9 fois seulement en comparaison avec la saison estivale de 2017, où les incendies de forêt et de récoltes étaient ravageurs”, indiquent enfin des sources de la DSA.


 AHMED CHENAOUI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER