Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

En prévision de la rentrée professionnelle prévue le 24 septembre

Journées portes ouvertes à Bouira

Atelier d’apprentissage de la mécanique automobile. © D.R.

L’objectif est de faire connaître les activités du secteur de la formation au grand public et susciter l’engouement des jeunes désireux d’acquérir un métier.

La direction de la formation professionnelle (DFP) de Bouira prépare activement la rentrée 2017/2018, laquelle aura lieu le 24 septembre. Selon les mêmes services, le secteur de la formation professionnelle dans la wilaya de Bouira dispose de 5532 places concernant les formations diplômantes et 3416 assurent des formations qualifiantes, pour un nombre total d'inscrits estimé à 8548 stagiaires et un volume global de 13 613 places pédagogiques disponibles dans les différents CFPA de la wilaya. Selon les chiffres communiqués, et s’agissant de la formule résidentielle, le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) représente à lui seul 26,42% des stagiaires inscrits. Il est suivi par la branche du textile et l’habillement avec un taux de 10,24%, l’hôtellerie arrive en troisième position avec 9,22%. Pour ce qui est de la formation par apprentissage, les responsables de la DFP de Bouira soulignent que le BTP arrive également en tête avec 17,89% des inscrits, suivi des métiers de l’habillement avec un taux 16,21% et enfin les métiers de construction avec un taux d’inscription estimé à 11,94%. “C’est par disponibilité du marché de travail que nos nouveaux stagiaires sont réorientés ou directement affectés. Le secteur du bâtiment et des travaux publics vient, par exemple, en tête avec plus de 25% des inscriptions. L’habillement, l’électricité, l’administration ainsi que l’agriculture viennent par la suite avec un total de 29% des inscriptions”, affirment les services de la direction de la formation professionnelle de Bouira. En outre, et agissant dans le cadre de la stratégie de la création d’emplois, les responsables de la DFP locale affirment que plusieurs conventions de partenariat et de formation ont été signées avec divers organismes publics et privés. “Nous avons signé des conventions-accords avec les services de l’OPGI, la Dlep et la Conservation des forêts pour la formation en pratique. D’autres conventions sont actuellement en cours d’étude, avec notamment Algérie Télécom, la DAS ainsi que la DSA”, indique-t-on. À titre indicatif, le secteur compte au total 40 établissements : 4 INSFP, 1 institut supérieur de la formation professionnelle, 18 CFPA, 10 annexes et 7 écoles spécialisées. Par ailleurs, afin d’inciter les jeunes à s’inscrire, le secteur de l’enseignement et de la formation professionnels de Bouira organise, depuis avant-hier, des journées portes ouvertes un peu partout à travers la wilaya. Ainsi, plusieurs centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) ont pu faire découvrir leurs activités au grand public, et ce, avec l’intention de susciter un certain engouement chez les jeunes désireux d’acquérir un métier. En effet, parmi les différents CFPA qui ont ouvert leurs portes au public, on citera celui du centre de la commune d’Aghbalou spécialisé dans le bâtiment, celui de Kadiria spécialisé dans l’élevage des animaux, celui de Haïzer et bien d’autres encore. Certains participants rencontrés ont fait part de leur satisfaction vis-à-vis de ce qu’ils ont qualifié d’une réelle opportunité pour faire valoir le savoir-faire et par conséquent s’assurer un emploi. “Je me suis inscrite lors de la session d’octobre 2014, et après 30 mois de formation, je suis titulaire d’un diplôme en couture et broderie. Cette formation m’a permis d’ouvrir un atelier de couture et me lancer dans la confection d’habits et autres robes de soirée”, dira fièrement Mounia, originaire de la commune de Lakhdaria.


RAMDANE B.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER