L’Algérie profonde / Centre

Khemis El-Khechna (BoumerdÈs)

La cité des 700 logements AADL sans eau potable

©D. R.

Les habitants des 700 logements AADL de Khemis El-Khechna, à l'ouest de Boumerdès, souffrent le martyre en raison d’absence d’eau potable, et ce, depuis l’occupation des logements. En effet cela fait plus de huit mois qu’ils n’ont pas vu le liquide précieux couler dans leurs robinets. Cette situation a suscité la colère et l’indignation des habitants de cette cité. Les habitants ont adressé plusieurs doléances aux services concernés, à savoir l’AADL, l’ADE et l’APC, mais leurs lettres sont restées sans suite. Et pour s’approvisionner en eau potable les habitants sont contraints d’acheter des citernes d’eau au prix fort mais sans connaître  l’origine de cette eaux. “Nous en avons ras le bol de cette situation. Nous avons l’électricité, le gaz mais pas d’eau potable. On vit cette situation depuis qu’on nous a remis les clés, soit à peu près huit mois. Nous interpellons le ministre de l’Habitat afin d’intervenir auprès des autorités locales pour trouver une solution à ce problème”, dira un  résident. Un autre rétorque : “Ce n’est pas uniquement l’eau qui nous manque, cette cité est dépourvue de toutes les commodités nécessaires entre autres une école primaire, un CEM et une crèche. Pourtant lors de la remise des clés il y avait deux ministres présents, accompagné du wali de Boumerdès. Ce jour-là, il nous a promis une cité dotée de toutes les commodités. Aujourd’hui on a conclu que c’était de la poudre aux yeux.” Selon une source bien informée, le retard accusé pour raccorder cette cité au réseau AEP est dû aux travaux de rénovation du réseau d’AEP de toute la commune de Khemis El-Khechna, à savoir le changement de la canalisation 200 Amiante en 400 HDA.
Notre source ajoute que la cité des 700 logements sera raccordée au réseau AEP une fois les travaux de rénovation achevés au niveau de la cité dite “Plateau”.

Nasser Zerrouki