Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Logements sociaux à Draâ El-Mizan

La longue attente des bénéficiaires

Des logements achevés depuis 2014 ne sont toujours pas livrés. © D. R.

Les listes des attributaires ont été affichées depuis mars 2018, mais jusqu’à aujourd’hui, aucun appartement n’a été livré.

Des centaines de bénéficiaires de logements sociaux locatifs (LSL) dans les différents programmes, dont certains sont achevés depuis 2014 et d’autres en cours d’achèvement, à Draâ El-Mizan, dans le sud de la wilaya de Tizi Ouzou, ne savent plus à quel saint se vouer. Les listes des attributaires ont été affichées depuis mars 2018, mais jusqu’à aujourd’hui, aucun appartement n’est encore livré à son bénéficiaire.

Au total, ils sont 633 bénéficiaires, sur les 4500 demandeurs enregistrés par la commission de daïra, à se retrouver dans cette situation d’interminable attente. “Nous croyions que nous allions être logés de sitôt après cette attribution.

Seulement, plus d’une année après l’affichage des listes, on ne peut toujours pas disposer de nos logements, puisque les travaux d’aménagement au programme des 1000 logements sis aux abords de la RN 30 menant vers Boghni s’éternisent”, nous explique l’un des bénéficiaires, soulignant que les attributaires vivent aujourd’hui avec une profonde angoisse de voir leurs logements squattés.

“En avril dernier, on a été déjà traumatisés lorsque, dans le sillage du mouvement populaire 22 février, une partie de ces logements a été squattée par des citoyens qui ont voulu rééditer le coup des événements du Printemps noir. Fort heureusement, ils ont été vite délogés”, a-t-il rappelé. Les bénéficiaires d’un autre projet de 132 logements à la Zhun semblent encore plus excédés, tant leurs logements sont achevés depuis 2014 mais ne sont toujours pas autorisés à les occuper.

“Lors de l’affichage des listes des prébénéficiaires en mars 2018, 132 parmi la liste des 633 devaient être relogés dans ce projet. Malheureusement, même si tous les recours étaient étudiés et que la liste définitive a été rendue publique, les clés de ces logements ne sont toujours pas remises aux bénéficiaires.

Cependant, ces appartements commencent même à se dégrader. Qu’attendent donc les autorités ?”, s’interroge un des bénéficiaires de ces logements. Il y a lieu aussi de signaler qu’en plus de ces 633 attributaires déjà connus, une nouvelle liste de 287 bénéficiaires est toujours attendue dans la localité.

“Les responsables locaux ont promis de rendre publique cette liste au lendemain de l’affichage des listes précédentes, mais certainement ce ne sera pas pour demain parce que les projets en question sont en souffrance pour diverses raisons dont la réévaluation des opérations de VRD”, nous explique encore un autre postulant.

À signaler que même les logements lancés dans le cadre de la résorption de l’habitat rural (RHP) au profit des occupants du bidonville surplombant l’hôpital Krim-Belkacem ainsi que ceux de l’ancien hôpital sont à l’arrêt depuis des années.

“En novembre 2016, le wali en visite sur les lieux avait instruit tous les responsables concernés de trouver des solutions à ces projets, en vain. Nous craignons que notre attente dans ces masures de fortune soit longue de plusieurs autres années”, nous dira un habitant du bidonville.

Pourtant, les pré-affectations avaient été remises aux bénéficiaires en mai 2017, peu avant la campagne électorale des élections législatives. Encore une promesse électorale non tenue. 
 

O. Ghilès 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER