Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Aéroport international de Ghardaïa

La nouvelle tour de contrôle bientôt réceptionnée

© D. R.

Conçu conformément aux normes universelles, le projet de réalisation de la nouvelle tour de contrôle de l’aéroport international Moufdi-Zakaria de Ghardaïa est à plus des deux tiers avec un taux d’avancement global avoisinant 88% (toutes composantes confondues), a-t-on appris de la direction des transports de la wilaya. Cette nouvelle structure aéroportuaire, dont les travaux ont été confiés à une entreprise chinoise, s’inscrit dans le cadre d’un projet de développement et de modernisation de la gestion de l’espace aérien national, décidé par les pouvoirs publics pour cinq aérodromes (Alger, Oran, Constantine, Ghardaïa et Tamanrasset), selon la même source. Édifié sur une superficie de 2 000 m2, en structure mixte (béton armé et charpente métallique) sur une hauteur de 50 m, avec une vigie d’une superficie de 53 m2, selon la fiche technique du projet, cet ouvrage devant être réceptionné en octobre 2018 répond aux normes exigées par l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) en matière de techniques de sûreté, de qualité de service et de sécurité aérienne. D’un coût de plus de 3 milliards de DA, il est équipé d’instruments de radionavigation les plus modernes et de balisage de haute intensité, permettant respectivement le guidage des avions au vol, au décollage et à l’atterrissage nocturnes, selon les normes et recommandations de l’OACI. Une attention particulière a été accordée à l’aspect architectural et environnemental dans la réalisation de cette structure, notamment dans sa conception architecturale novatrice, ses aménagements extérieurs, la voirie et les espaces verts. Dotée d’un système de contrôle aérien utilisant une technologie moderne, à l’instar des pays développés, permettant de renforcer les systèmes de navigation et les normes de sécurité, cette structure est à même de contribuer à la dynamisation et à la promotion du développement local de la région, réputée touristique, en accueillant des appareils de gros tonnage.


BOUHAMAM AREZKI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER