Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Refus d’ouverture d’une Annexe de l’institut Pasteur à Médéa

La population mécontente


Le refus de l’ouverture d’une annexe de l’Institut Pasteur par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, lors de sa visite dans la wilaya de Médéa, continue de provoquer des vagues de mécontentement à propos des déclarations concernant le projet. Le ministre a évacué le sujet au motif que “l’ouverture d’une annexe de l’Institut Pasteur n’est pas nécessaire, car pouvant être source d’augmentation du nombre de cas de contamination par le coronavirus dans la wilaya”.

L’argument a provoqué une énorme déception au sein de l’opinion locale, qui s’est d’ailleurs emparée des réseaux sociaux pour s’interroger sur “l’opportunité de la visite du ministre et la légèreté des propos tenus sur la non-ouverture d’une annexe de l’Institut Pasteur à Médéa”. Est-ce à dire que les wilayas dotées d’une annexe de l’Institut Pasteur, comme par exemple Tipasa et M’sila, sont celles où l’on enregistre le plus de contaminations par ce virus à l’échelle nationale ? s’est interrogé un citoyen, pour qui les autorités locales n’ont pas joué leur rôle pour convaincre le ministre sur l’opportunité du projet.

Mais la récupération de la colère des citoyens, frustrés faute de structure de santé à même de permettre d’établir sur place les diagnostics sur toutes sortes de pathologies, ne s’est pas fait attendre, en ayant poussé certains élus à vouloir surfer sur la vague. Craignant la sanction de leurs bases populaires et comme pour prouver leur bonne foi aux yeux de l’opinion, ils (élus) ont publié les copies des correspondances qu’ils ont adressées au ministère de tutelle, non sans susciter des réactions de dérision sur leur manque d’audace à interpeller le ministre au moment de sa visite dans la wilaya : “Pourquoi saisir le ministre par écrit alors que vous auriez dû exprimer votre avis sur le sujet lors de sa visite au niveau de l’hôpital du chef-lieu, lors de la conférence de presse ou de la séance de travail avec les autorités locales et les cadres de la santé ?” Pour d’autres citoyens, la visite du ministre n’a fait qu’exacerber la déception de la population qui vit une accumulation de frustrations, dont le chômage, le logement, l’AEP, etc. C’est une visite qui n’a rien apporté de nouveau pour la wilaya et ses habitants, dira, par dépit, un internaute.

 

 

 

 

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER