Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

APW de BLIDA

La stratégie du développement rural au menu

© D. R.

Le budget complémentaire de la wilaya, les urgences médicales et la stratégie du développement rural étaient au menu de la deuxième session ordinaire de l’APW de Blida.
Concernant le budget complémentaire de l’année 2018, tous les comptes présentés ont été approuvés et leurs pertinences mises en avant par les différents acteurs. Lors de leurs  interventions certains élus ont évoqués la réhabilitation des écoles primaires qui devraient bénéficier de plus de moyens, comme l’utilisation des énergies renouvelables qui ont touché, dans un premier temps, trois écoles-pilotes. D’autres élus ont parlé de la santé scolaire et évoquer le manque de fauteuils dentaires munis de radios panoramiques. Sur cette question, le directeur de la santé publique (DSP) a expliqué que ce dossier a déjà été pris en charge. Concernant les urgences au niveau des 4 EPH (Établissement public hospitalier) dont dispose la wilaya de Blida (Meftah, Boufarik, Blida et El-Affroun), les élus ont relevé aussi bien les côtés positifs que négatifs, mais tous ont été d’accord pour dire que les médecins et le personnel paramédical en charge de ces urgences ont consentis d’énormes sacrifices pour le bien-être des malades malgré l’insécurité qui règne. Dans ce cadre, le recrutement d’agents de sécurité supplémentaires et bien formés a été réclamé par les élus et le personnel soignant. Parmi les recommandations émises par la commission de l’APW de la santé, nous trouvons la mise en place de brigades de sécurité au niveau des 4 EPH, le renforcement de la flotte d’ambulances pour le transferts des malades qui nécessitent des soins au CHU ou ailleurs, l’ouverture d’un deuxième service d’infectiologie, celui de Boufarik ne pouvant plus répondre à la demande croissante des malades de la wilaya de Blida ainsi que des cinq wilayas limitrophes. D’autres recommandations ont aussi été faites à l’institution exécutive qui se fera un devoir d’y répondre au regard des priorités et des moyens dont elle dispose. Enfin, pour le dernier dossier, les élus ont relevé le caractère agricole de la wilaya de Blida et ont proposé plusieurs actions à même de relancer ce secteur par le biais de l’encouragement des agriculteurs. Le wali a rappelé que les différents programmes dont a bénéficié la wilaya ont été mis en œuvre et se sont soldés par un renforcement de ce secteur qui a permis la création de centaines de milliers d’emplois et une abondance de la production agricole.


K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER