Scroll To Top

L’Algérie profonde / Centre

Journées portes ouvertes à la Casnos de Bouira

Lacte de cotiser explicité

 La Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) de Bouira organise, depuis lundi, des journées portes ouvertes au niveau de son siège local, sis la cité des 130-Logements. Ces journées d’information et de sensibilisation, selon les organisateurs, visent à établir un rapprochement avec toutes les corporations exerçant une activité relevant du statut de non-salariés (les artisans, agriculteurs, commerçants, transporteurs, etc.) et leur faire connaître leurs droits et devoirs, vis-à-vis de cet organisme. Ainsi et lors de ces journées d’information, il a été mis en exergue “l’acte de cotiser”, comme étant un geste citoyen et surtout pour ne pas s’exposer à des mesures coercitives. Ainsi et selon les responsables de cette caisse d’assurance, les personnes exerçant un métier libéral, ont l’obligation de cotiser, et ce en vêtu des textes juridiques en vigueur. “Les professionnels récalcitrants recevront des mises en demeure et des contentieux seront engagés si les contrevenants ne se soumettent pas à l’obligation de s’assurer”, précise-t-on. Ceci, pour ce qui est du “bâton”, mais la Casnos de Bouira use également de la “carotte” pour convaincre les plus hésitants à s’assurer auprès de leur organisme. “Un dispositif alléchant a été mis en place afin de permettre aux professionnels de s’acquitter de leur devoir, tels qu’un échéancier visant à assouplir les délais de règlement des cotisations”, est-il en outre souligné. À titre d’exemple, la Casnos de Bouira cite les agriculteurs qui verront le délai de règlement de leurs cotisations allongé au troisième trimestre. Pour mieux séduire les travailleurs libéraux, ont été explicités les avantages auxquels ouvrent droit les souscripteurs à un contrat d’affiliation, on citera entre autres, l’assurance liée aux risques tels que la maladie, la maternité, l’invalidité, le décès, la retraite, etc. Concernant les modalités pour avoir accès à ces assurances, autrement dit les devoirs, comme les appellent les services de la Casnos, ils consistent principalement à payer. À savoir s’acquitter des cotisations annuelles, les majorations et pénalités de retard pour les retardataires. “Notre but consiste à mieux faire connaître notre organisme et d'être à l'écoute de nos adhérents”, expliquent les responsables de la Casnos de Bouira. Selon ces derniers, leur organisme se fixe comme objectif, l'amélioration de ses prestations, et ce, en élargissant ses représentations à travers tout le territoire de la wilaya, la formation du personnel, l’allègement des procédures de souscription et d'affiliation, l'informatisation des systèmes, la flexibilité dans le payement des cotisations et autres procédures.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER