Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Commune de BOUIRA

Lancement d’un vaste plan d’aménagement

©D. R.

Après des mois d’hibernation, l’Assemblée populaire communale (APC) de Bouira vient d’inscrire plusieurs projets de développement, à la faveur du budget complémentaire 2018, pour un montant de plus de 300 millions de dinars, soit 30 milliards de centimes, a-t-on appris auprès du vice-président Ahcen Guettaf. Dans le détail et selon cet élu, il a été décidé de la réalisation de cinq stades municipaux de type matico aux quartiers du Château d’eau, les 140, 338 et 1100-Logements, ainsi qu’au pôle urbain U40, appelé communément la cité des Pompiers. “Ces stades de proximité, en plus des cinq autres inscrits dans le cadre du PCD, seront un acquis pour notre jeunesse et permettront, pourquoi pas, de dénicher de nouveaux talents”, dira le premier adjoint au maire de Bouira. En outre, il a été également décidé de la réhabilitation du stade de proximité du village de Saïd-Abid, ainsi que l’éradication du commerce informel dans ce village. Autre mesure prise, celle relative à la réhabilitation ou bien la rénovation des canaux des eaux usées dans tous les quartiers et bourgs de la commune. “Cet engagement a été pris lors de notre campagne électorale et nous allons le concrétiser”, soulignera M. Guettaf. Autre promesse de campagne et qui avait trouvé un large écho auprès des citoyens du chef-lieu de wilaya, celle ayant trait à l’installation de vespasiennes un peu partout en ville. Autre projet qui a été inscrit et approuvé par les membres de l’APC, celui de la réhabilitation des routes, notamment le contournement de la ville de Bouira, lequel, il faut bien le dire, est entièrement délabré. En mars dernier, le maire de Bouira, Mohamed Larbi, s’était engagé à inscrire ce projet en urgence. Désormais, c’est chose faite. De plus, et toujours dans le chapitre de la réhabilitation des routes, il a été convenu du bitumage des quartiers d’Ouled Bouchia et du village Thameur. La réhabilitation du jardin public Si Lahouès fait partie également des projets approuvés, puisque selon le vice-président, ce jardin fera l’objet d’une opération d’embellissement, ainsi que la mise en place d’un poste de gardiennage, afin de le préserver et l’entretenir. L’éclairage public n’est pas en reste dans ce vaste plan de développement urbain, puisqu’à en croire notre interlocuteur, un renforcement des équipements d’éclairage en lampes à basse consommation LED a été inscrit et devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année. Enfin, les établissements primaires de la commune ne sont pas en reste, car selon cet élu ils devront faire l’objet d’une opération de réhabilitation, notamment en ce qui concerne l’étanchéité et la vérification des systèmes de chauffage et la mise à niveau des cantines scolaires. Cet élu profitera également de cette occasion pour lancer un appel à ses concitoyens, en les exhortant à suivre la concrétisation de ces projets et faire état de tout manquement. “Nul n’est parfait, mais avec la collaboration de nos concitoyens et leurs critiques constructives, nous pouvons rendre à notre ville son prestige d’antan”, a-t-il conclu.

RAMDANE BOURAHLA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER