Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

BOUIRA

Lancement d’une campagne de nettoyage

© D. R.

Une vaste campagne de nettoyage du chef-lieu de la wilaya de Bouira a été lancée vendredi dernier, dans le cadre des festivités de la fête de l’Indépendance. Ainsi, il a été procédé à des opérations de nettoyage, de curage des avaloirs, enlèvement des ordures ménagers et gravats, etc.
Cette opération de nettoyage touchera les quartiers Draâ El-Bordj, Aïn Graoueche, les cités 1100, 130, 140, 330 et 338-Logements, ainsi que les quartiers des 179 et 176-Logements, la cité AADL, le pôle universitaire et la zone de sport (stade OMS, piscine, salle OMS), les cités de jeunes filles aussi que les principaux boulevards de la commune de Bouira. Les services de la communication de la wilaya précisent également que les services techniques de l’APC, l’entreprise Ennadhif, au même titre que ceux de Conservation des forêts, prendront part à cette initiative. Cependant, cette dernière, au demeurant louable, reste néanmoins circonstancielle et ne peut justifier les carences des services de l’APC en matière d’hygiène publique. En effet, les citoyens de Bouira assistent à une véritable défaillance des services d’hygiène communaux. “Les préposés au ramassage d'ordures sont défaillants. D'ailleurs, le comité de quartier a saisi le P/APC à plusieurs reprises, dans le but de remédier à cela, mais en vain”, expliquent nombre de citoyens de la cité de la 200-Logements. Pour eux, le wali est à encourager dans ses initiatives, mais il devrait “opérer un tour de vis” auprès des APC. “Vous allez voir, d’ici quelques jours, tout redeviendra aussi sale”, indique-t-on encore.
En effet et dans nombre des quartiers de Bouira, les immondices et autres détritus n'en finissent pas de s'entasser au grand dam des citoyens. Au quartier de l’Ecotec, situé en plein cœur de la ville, la saleté est devenue le lot quotidien des habitants. À chaque coin de rue, les détritus ménagers forment de gros tas, dans lesquelles les bestioles en tout genre prolifèrent dangereusement.


RAMDANE B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER