Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Créances Sonelgaz de Médéa

Le bout du tunnel

© D. R.

Les créances détenues par la direction de distribution d’électricité et de gaz de Médéa sur les administrations a été au centre d’une réunion, dimanche, présidée par le wali, Mohamed Bouchema, en présence du SG de wilaya, du directeur régional de Sonelgaz, du directeur général de la GRTG (Société algérienne de gestion du réseau de gaz) et des responsables des secteurs concernés. Dans son exposé détaillé sur les créances que l’opérateur économique public détient sur l’OPGI et les différentes administrations techniques, le responsable régional a souligné la nécessité d’éponger le passif de son organisme dont le montant s’élève à des dizaines de milliards de centimes. Après des échanges entre les possibilités de levée des contraintes rencontrées par toutes les parties dans l’exécution des programmes de réalisation inscrits au profit des différents secteurs, la direction régionale de Sonelgaz a donné l’engagement afin de dynamiser les travaux de raccordement en électricité des chantiers de construction et de réalisation de logements.
L’impératif pour toutes les parties est de tout mettre en œuvre pour l’achèvement des projets de construction en cours, notamment les projets relatifs au secteur de l’habitat, étant entendu qu’un important programme de distribution de logements est prévu à l’occasion de la célébration de la journée du 20-Août. Dans l’objectif de lever toute contrainte susceptible de ralentir le rythme des travaux et de livraison des programmes de développement et de réalisation des programmes de logements, le wali a insisté auprès de ses interlocuteurs afin de coordonner leurs efforts et d’éviter la réédition de situations de non-paiement de toute créance susceptible de gêner l’avancement normal des chantiers.


M. EL BEY  


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER