Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Éducation à BÉjaÏa

Le Cnapeste ne décolère pas

Mouvements de protestation des travailleurs. ©D. R.

Il exprime ainsi son mécontentement contre les responsables de l’éducation du fait qu’il n’y a pas de répondant quant à leurs revendications.

Après la protestation du 25 octobre dernier, le Conseil national autonome du personnel enseignant de secteur ternaire de l’éducation de Béjaïa (Cnapeste/Béjaïa) est monté au créneau. En effet, le bureau syndical a exprimé, dans un communiqué transmis à notre bureau, son mécontentement contre les responsables de l’éducation du fait qu’“il n’y a pas de répondant positif à (leurs) revendications légitimes”. “L’ensemble des situations exposées pour solution et contenues dans les différents procès-verbaux cosignés connaissent des blocages pour leur régularisation. Les délais impartis pour leur traitement est largement dépassé, ce qui entraîne des accumulations et des complications difficiles à gérer”, expliquent les rédacteurs du communiqué. Ils énumèrent aussi les situations administratives “pendantes” à l’exemple “des revalorisations, des différents arrêtés de nomination, de stagiairisation, de titularisation, d’avancement et de promotion, des échelons des années 2016 et 2017, de la régularisation des sortants de l’ENS…”. Sur un autre chapitre, le Cnapeste de Béjaïa revient à la charge sur le dossier du logement. “Le dossier du logement fait l’objet d’un jeu malsain et de blocages délibérés. Qu’il s’agisse du recensement du parc logement au niveau de notre wilaya, de son assainissement et de sa régularisation, aucune action n’est entreprise dans le sens de la prise en charge de ce dossier, malgré la promulgation de l’arrêté du wali n°15/3235 en date du 7/12/2015”, lit-on dans le communiqué dudit syndicat. Plus loin, le communiqué évoque en “le manque de moyens matériels et pédagogiques, ce qui génère de multiples difficultés pour la bonne marche des établissements. De nombreux établissements sont totalement bloqués faute de dotation”. Seulement, déplore-t-on, “devant ces urgences, la direction de l’éducation excelle dans le report dans la prise de décision. Tâtonnement, légèreté, ajournement et gestion douteuse sont les règles en usage dans certains services de la direction de l’éducation”, conclut le communiqué avant d’exiger “l’assainissement du service du personnel et du service finances et moyens”. Face à cette situation, le Cnapeste appelle ses sections “à la tenue d’assemblées générales dans les établissements des trois paliers durant la période du 8 au 13 de ce mois pour discuter des derniers développements, jugés négatifs, et de la non-présentation effective de solutions à toutes les situations pendantes”. Des AG qui seront sanctionnées, précise le communiqué du Cnapeste, par des PV en vue de la tenue, mardi prochain, de son conseil de wilaya. Le bureau Cnapeste de Béjaïa appelle enfin ses adhérents “à redoubler d’efforts et à être vigilants pour faire avancer la lutte autour de (leurs) revendications justes et légitimes”.

L. OUBIRA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER