Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Bechloul (BOUIRA)

Le village d'Illten accuse le P/APC de “gestion sélective”

La gestion des affaires de la commune déclenche des polémiques. © D.R.

Le P/APC a récusé de la manière la plus catégorique le fait qu'il gère sa commune sur des critères régionalistes : “Je suis le P/APC de tous mes concitoyens, et chaque parcelle de ma commune m'importe.”

Dans une requête adressée au P/APC de Bechloul (est de Bouira), le comité du village d'Illten s'insurge contre la “gestion sélective” de cet élu, notamment à Melaoua.
Selon ledit document, dont une copie a été transmise à Liberté, ce comité de village précise que, lors d'une visite à Melaoua, en date du 21 du mois en cours, il a été constaté des “insuffisances criantes” en matière d'aménagement, réseau d'AEP, revêtement des chemins vicinaux, ainsi que l'absence d'une salle de soins. “À travers cette déclaration, nous dénonçons ces agissements unilatéraux et rappelons du P/APC que sa mission principale est de prêter attention aux doléances des citoyens et d’agir efficacement et sans exclusion aucune”, est-il mentionné. Selon les requérants, Melaoua peine toujours à étancher sa soif, et les citoyens continuent à avoir recours aux citernes d'eau.
Pour ce qui est du raccordement au gaz naturel, les membres dudit comité soulignent que le projet qui a été inscrit en 2014 n'est toujours pas concrétisé. “Malgré ces insuffisances criantes, le village Melaoua ne semble pas être inscrit dans l’agenda de notre P/APC”, affirment-ils. Et de conclure en réclamant à cet édile une commission d'enquête dans le but, selon eux, de désigner les responsables de ce qu'ils qualifient de politique de marginalisation. Face à ces accusations, le P/APC de Bechloul, Ammouche Abdelkader, a tenu à s'expliquer. Tout d'abord, il a récusé de la manière la plus catégorique le fait qu'il gère sa commune sur des critères régionalistes. “Je suis le P/APC de tous mes concitoyens, et chaque parcelle de ma commune m'importe”, a-t-il soutenu. Ensuite, concernant le projet de raccordement au gaz naturel, notre interlocuteur affirmera qu'il dépasse ses prérogatives et même celles de la wilaya. “Le projet a été gelé par Sonelgaz et nous attendons impatiemment son dégel. Néanmoins, nous avons transmis plusieurs correspondances aux services concernés, et jusqu'à présent nous n'avons aucune réponse”, a-t-il précisé. Pour ce qui est du réseau d'AEP, le maire de Bechloul s'est étonné de cette revendication. “L'eau coule dans les robinets du fait que Melaoua dispose d'un réservoir de 500 m3”, indiquera-t-il, avant de nuancer quelque peu ses propos, en admettant que certains foyers peuvent connaître des perturbations, mais selon lui, c'est un “problème minime” qui pourrait faire l'objet de certains “réajustements”. S'agissant du projet d'une salle de soins pour cette localité, cet élu s'est montré assez tranchant. “Je suis disposé et favorable à la mise en place d'une salle de soins, pour peu qu'on nous accorde une assiette de train et que la DSP nous fournisse du personnel médical”, a-t-il conclu.


RAMDANE BOURAHLA

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER