Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

En visite d’inspection à la nouvelle ville de Bouinan (Blida)

Le wali charge les responsables du projet

Les logements n’obéissent pas aux normes du cahier des charges. ©D. R.

Ces bâtiments, construits de façon aléatoire, ont provoqué l’ire du wali qui a dénoncé le non-respect du cahier des charges.

Mostefa Layadi, wali de Blida, a ordonné la reconstruction de certains logements, où ont été  injectés des matériaux non conformes à ceux de la nouvelle ville de Bouinan. En effet, c’est lors d’une visite de travail et d’inspection que le wali s’est heurté à des malfaçons sur les différentes formules de logements lancées dans le cadre de la création de la nouvelle ville de Bouinan. Le wali a estimé qu'il s'agit d'une fraude. Ces bâtiments, qui ont été construits de façon aléatoire, ont provoqué sa colère, et sans s’en rendre compte, il s’est blessé aux doigts après avoir frappé sa main contre le mur. Il s’est interrogé comment l’entreprise a été payée pour un travail en contradiction avec le cahier des charges.
Devant cet état de fait, il a ordonné au premier responsable du projet et aux ingénieurs chargés du suivi, d’investir le terrain pour procéder au contrôle rigoureux des projets. Lors de la présentation du plan de la ville, Mostefa Layadi a exprimé son refus vis-à-vis d’un certain nombre de points, dont l’assiette de terrain destinée à la réalisation de ce projet, où il manquait  une superficie de 675 hectares non incluse. À ce sujet, il a demandé au responsable du projet un rapport détaillé. Il a également exprimé son désaccord sur la construction de dix petites mosquées tout au long du projet pour suggérer la réalisation d’une grande mosquée avec de petites salles de prière au profit des personnes âgées.
Après avoir demandé la réalisation d’un parking de voitures d’une capacité de 60 000 places, le wali a exigé la révision de la méthode adoptée pour la réalisation de la route principale qui s’étend jusqu'à la RN29, avec l’ouverture de magasins tout au long de la route principale. En ce qui concerne les 113 hectares destinés à la réalisation d’un centre de recherche et des centres commerciaux attribués aux investisseurs, Mostefa Layadi a tenu à préciser que ces projets doivent êtres réalisés de façon à répondre aux besoins de la nouvelle ville. Le wali a demandé également à toutes les parties concernées de corriger les anomalies constatées. Il a également demandé aux fonctionnaires qui supervisent cet important ouvrage d'étudier toutes les infrastructures qui vont avec pour le bien de la population appelée à y habiter. En ce qui concerne le cas des six familles qui occupent le terrain, le wali a ordonné de saisir la justice pour mettre fin à ce conflit. Pour rappel, le projet de la nouvelle ville de Bouinan s’étend sur une superficie 2175 hectares, comptant 27% d’espaces verts, englobant 52 000 unités de logements de différentes formules, dont 21 700 unités AADL et 784 unités promotionnelles publiques lancées déjà en chantier par l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI). Mostefa Layadi explique que le problème ne réside pas dans la distribution des logements aux citoyens, mais surtout de s’assurer de la disponibilité des équipements nécessaires comme les réseaux des eaux usées, de l'eau potable et des ascenseurs pour les bâtiments de 14 étages.
Le wali a également insisté sur l'approbation de la Direction de la Protection civile s’agissant de l’accès facile en cas d’intervention. Il a porté un grand intérêt à l’achèvement des établissements scolaires, les services, les édifices des services de sécurité et surtout celui ayant trait au réseau internet.
Lors de son intervention, Mostefa Layadi a proposé la création d'un grand centre commercial qui comprendrait 921 magasins appartenant à l’agence AADL, qui n’arrive pas à trouver acquéreur. Sur ce sujet, le wali a suggéré de revoir la superficie des magasins pour qu’elles soient entre 40 et 50 m2 pour chaque boutique. “Le citoyen doit trouver tout le confort et tout  ce dont il a besoin”, a-t-il indiqué.

K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER