Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Exploitation des gisements d’argile à Tougourt

L’environnement menacé

La remontée des eaux, une des conséquences de l’exploitation des gisements. © D.R.

Ceux creusés et laissés à l’abandon ont donné naissance au phénomène
de la remontée des eaux.

Les gisements d’argile exploités anarchiquement et laissés à l’abandon ainsi que les immenses fumées dégagées par les usines de fabrication de briques et qui sont emportées par les vents en direction des deux agglomérations environnantes Blidet Omar et Timacine continuent à susciter les réactions des défenseurs de l’environnement et des habitants de la région de Touggourt. En effet, cette vingtaine de briqueteries implantées tout au long de la RN3 en allant vers Ouargla représentent un risque sur l’environnement. Primo, ces gisements creusés et laissés à l’abandon après leur exploitation ont donné naissance au phénomène de la remontée des eaux. Secundo, ils sont devenus de véritables pièges pour les troupeaux camelins qui tombent souvent dans ces excavations profondes. “L’exploitation de la zone est hors norme. Ces gisements d’argile exploités anarchiquement portent atteinte à l’environnement et provoquent de nouveau le problème de la remontée des eaux. De plus, l’extension se fait au détriment des superficies qui sont destinées à la culture phoenicicole.
Car de plus en plus elle se dirige vers les palmeraies considérées comme étant le barrage naturel contre les vents et un moyen de préservation du microclimat propre à l’oasis”, nous dira Tayeb Noui, ex-membre de l’APW. Et d’ajouter : “Ces gisements devraient être remblayés en sable de dunes. D’abord, pour éviter la remontée des eaux et sauver la faune de la région, surtout les chameaux, des risques des chutes, ensuite afin de permettre la régénération de ces gisements au bout d’un moment.” En plus de cet impact nuisible sur l’environnement, ces immenses fumées non filtrées dégagées par ces fabriques constituent un risque sur la santé des habitants de la région. Par conséquent, Blidet Omar et Timacine sont deux localités étant exposées à ce danger imminent qui peut être à l’origine d’apparition des maladies respiratoires et cancéreuses. “Ces fumées noirâtres qui se dirigent chaque jour en direction de Blidet Omar et Timacine sont immenses. C’est une véritable atteinte à la santé des citoyens de ces deux agglomérations. Pourtant, il existe des appareils spéciaux conçus pour le filtrage de ces fumées avant qu’elles ne soient dégagées dans la nature. Malheureusement, ces fabriques ne sont pas dotées de ces instruments”, nous expliquera M. Noui.
Pour remédier à ce problème, les habitants sollicitent l’intervention de la police des mines et exigent l’utilisation de l’appareillage conçu pour le filtrage de ces fumées dégagées par ces briqueteries.


Ammar Dafeur

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER