Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Aïn Zaouïa à Draâ El-Mizan (Tizi Ouzou)

Les associations réclament la réhabilitation de la salle de sport

© D. R.

Les membres du mouvement associatif de la commune de Aïn Zaouïa (daïra de Draâ El-Mizan) réclament la réhabilitation de la salle de sport, libérée récemment, après avoir été longtemps occupée par un détachement militaire et de gendarmes installés au chef-lieu communal.

Située à proximité de la maison de jeunes Cheikh-Larbi H’sissen, cette structure, affectée au milieu des années 2000 aux militaires qui ont implanté un barrage fixe à l’entrée du chef-lieu communal, sur la RN 30 en allant vers Boghni, a été restituée en mai dernier au secteur de la jeunesse et des sports, elle se trouve aujourd’hui dans un état de grande dégradation.

“Dernièrement, lors de la visite du wali dans la région, la direction de la jeunesse et des sports avait fait le constat des lieux. En principe, elle sera réhabilitée, d’autant plus qu’elle a subi de nombreuses dégradations.

En plus de cela, sa toiture doit être remplacée, parce que ses plaques sont amiantées”, nous a expliqué un membre d’une association sportive de Boumahni, précisant que cette salle de sport est la seule structure de jeunesse dont dispose la municipalité. “Notre souhait est qu’elle soit non seulement réhabilitée mais aussi modernisée. C’est une structure qui rendra d’énormes services aux jeunes de la commune.

Actuellement, de nombreuses disciplines sportives sont pratiquées dans des garages sans un minimum de commodités et sans aucune norme”, ajoute notre interlocuteur, déplorant le fait que la région ne dispose d’aucune structure sportive, alors qu’elle renferme un potentiel humain important, comme le confirme si bien le cas du champion de monde, le jeune Makhlouf Mammeri, formé par le CSA Izemouchène et qui s'est distingué en Tunisie au championnat du monde de koshiki, en remportant deux médailles, l'une en or et l'autre en argent. D’autres associations réclament également la mise en service rapide du stade communal en cours d’engazonnement.

Les clubs locaux disent craindre de voir les travaux s’éterniser alors que les travaux tirent, en réalité, à leur fin. “Il ne reste que les dernières retouches, et nous espérons que nos jeunes catégories vont recevoir bientôt leurs adversaires sur ce terrain entièrement rénové”, dit un membre dirigeant au sein du Club sportif amateur (CSA) Atletic Club de Aïn Zaouïa, pensionnaire du groupe pré-honneur. 

À signaler aussi que la maison de jeunes de Tizi Ameur dans le douar de Boumahni est également à l’abandon, et les jeunes du village qui n’ont pas d’autres structures juvéniles ne cessent de réclamer sa réhabilitation, au même titre que l’ouverture de la bibliothèque communale qui est déjà réceptionnée et équipée depuis près plus de deux ans, mais qui est toujours fermée. 
 

O. Ghilès 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER