Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Projet LPL à El-Adjiba (BOUIRA)

Les demandeurs sollicitent l'intervention de Temmar

© D. R.

Des dizaines de demandeurs de logements sociaux de la commune d'El-Adjiba (est de Bouira) alertent les pouvoirs publics sur l'énorme retard accumulé par le projet des 50 logements publics locatifs (LPL), accordé à cette municipalité. Ainsi, ils viennent d'interpeller les autorités de wilaya ainsi que le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, sur la situation, qualifiée de “désastreuse”, qui affecte ce projet, lancé faut-il le rappeler en mars 2013. Les requérants accusent les pouvoirs publics ainsi que l'entreprise chargée de la réalisation de ces logements d’avoir “abandonné” ce projet, les laissant ainsi dans le désarroi. “Ce projet n'a jamais été pris au sérieux, ni par l'entreprise réalisatrice ni par les élus locaux (...) Nous sommes en train d'attendre une prise de conscience ou carrément un miracle pour faire aboutir ce projet, ce que nous attendons depuis plus de cinq ans”, expliquent-ils, tout en soulignant le fait que c’est faute de programme d'habitat rural prévu pour leur commune que ces demandeurs se retrouvent, selon eux, dans l'impasse. “Aucun projet de logements n'est programmé pour notre commune. Notre seul espoir réside actuellement dans la relance de ces projets”, indiquent-ils. Ensuite, ces demandeurs mentionnent avoir interpellé les autorités de wilaya au même titre que le ministre de l’Habitat pour mettre un terme à cette “mascarade”, selon leurs dires. “Nous, demandeurs de ces logements, alertons le wali de Bouira ainsi que le ministre de l’Habitat sur notre situation et leur demandons d'intervenir pour relancer ce projet lequel est à l'arrêt depuis plus d'une année.” Dans le même document, il est précisé que le lancement du projet date de 2013, pour un délai de réalisation ne devant pas excéder 24 mois. “Nous sommes aujourd'hui à la mi-2018 et le projet est désespérément à l’arrêt”, s’indignent-ils.
Quoi qu’il en soit, l’état d’abandon est tel que ces logements se sont transformés en “QG” pour les brigands en tout genre. À titre indicatif, la wilaya a eu un quota de 20 325 unités LPL, dont 10 868 sont en cours de réalisation, 8125 réceptionnées et 1332 qui n’ont pas été entamées. Lors d'un conseil de wilaya dédié au secteur du logement, le wali de Bouira a énormément insisté sur l’achèvement de ce programme, lequel, faut-il le souligner, enregistre beaucoup de retard.


RAMDANE B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER