Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Ath Ergane (Ouadhias)

Les habitants au secours de la DTP

©D. R.

S’il est vrai que le village d’Ath Ergane (commune d’Agouni Gueghrane, daïra des Ouadhias, 25 km au sud de Tizi Ouzou) est entièrement enclavée, il faut reconnaître aussi que les habitants de ce village refusent de rester les bras croisés face à leurs conditions de vie.
En effet, à l’appel du comité de village, les habitants ont pris l’initiative de venir en aide même à la direction des travaux publics pour la réfection de la route reliant ce hameau à Ath Aggad, dans la région des Ouacifs. Pour ce faire, un grand volontariat est lancé depuis le milieu du mois dernier à Thighouza pour préparer le bitumage de cette route. “Cette route sur quatre kilomètres était devenue comme une piste. Elle est délabrée à plusieurs endroits. Elle a été retenue dans le cadre des PSD pour être bitumée en tapis. Il fallait quand même qu’on participe à cette rénovation afin de préserver ce bitume attendu depuis des lustres”, nous confiera Brahim Boutaouès, président du comité d’Ath Ergane. Ces actions de volontariat menées durant une vingtaine de jours ont été concluantes. “Nous avons lancé un appel à tous les citoyens pour se lever comme un seul homme et réparer tous les points noirs de cet axe routier”, dira-t-il.
Selon notre interlocuteur, des murs de soutènement ainsi que l’élargissement des virages dangereux y ont été réalisés. “Nous avons même nettoyé tous les ouvrages d’art. Maintenant, la route est prête pour le bitume. D’ailleurs, elle a subi l’opération de pose du gravier de diamètre 0,4 cm”, expliquera le même interlocuteur. D’autres actions sont retenues par ce comité.
Il s’agit entre autres du nettoyage et du désherbage du cimetière du village. “À l’avenir, nous envisageons de daller toutes les venelles du village et la réhabilitation des anciennes habitations”, conclura-t-il. À noter que la participation au concours Rabah-Aïssat du village le “plus propre” de la wilaya est devenue, pratiquement, pour tous les comités de village un objectif.

O. Ghilès


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER