Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

L’Algérie profonde

Les transporteurs clandestins imposent leur diktat

©D. R.

Nombreux sont les citoyens qui nous ont fait part de leur désapprobation envers les transporteurs fraudeurs que l’on appelle communément “les taxis clandestins”. Ces derniers leur font payer des prix excessifs quand ils sont sollicités pour effectuer une course, particulièrement de nuit. Profitant de cette situation d’ultime besoin (parce que de nuit le transport public ou privé n’est pas assuré), les transporteurs fraudeurs fixent des prix exorbitants à leurs clients pour effectuer un déplacement. Les citoyens, qui subissent les agissements de ces transporteurs opérant à différents endroits de la ville de Bouira sont les habitants de la périphérie de la ville, c'est-à-dire des cités des 140-Logements, Zerrouki, des hameaux de Ras Bouira, Harket, Ouled Bouchia, et Ouled Bellil. Ainsi, pour être transportés en ces lieux, les citoyens doivent s’acquitter d’une somme de 200 DA pour une distance d’à peine 2 kilomètres. Les prix imposés par ces transporteurs malhonnêtes augmentent au fur et à mesure que le trajet s’éloigne. Autrement dit, si le client est dans le besoin de se déplacer en dehors de la ville de Bouira et vers d’autres localités de la wilaya la nuit, il sera forcé de débourser une somme de 3 000 DA pour la course. Il faut dire que ces transporteurs clandestins agissent en terrain conquis, où il n’y a pas de service taxi censé assurer une permanence, comme cela se fait couramment dans les grandes villes du pays.
En somme, ils trouvent leur compte, raison pour laquelle ils se multiplient. Nous les trouvons au niveau du centre hospitalier Mohamed-Boudiaf, de la place de Martyrs, de l’ancienne gare routière à côté de l’Office des jeunes, à proximité de la maison de culture Mouloud-Mammeri et d’autres endroits de la ville. Si seulement ils réalisent qu’ils gagnent de l’argent sans contrepartie, à savoir sans payer de redevances. Ils devraient être un peu plus regardant en matière de prix qu’ils fixent pour les clients qui les sollicitent.

F. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER