Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Bouira

Les villageois de Thameur et les transporteurs d’Oued El-Berdi s’insurgent

La wilaya de Bouira a vécu hier une journée mouvementée, où deux manifestations ont simultanément éclaté. En effet, les villageois de Thameur (à la sortie est de Bouira) et les transporteurs de la ligne Oued El-Berdi - Bouira ont protesté chacun en ce qui le concerne en clamant leurs revendications. Ainsi, les citoyens de Thameur ont fermé la RN5 pendant près de trois heures, et ce, pour protester, une nouvelle fois, contre la dégradation de leur cadre de vie et revendiquer une prise en charge du volet sécuritaire. C’est ainsi que vers 9h, plusieurs dizaines de manifestants ont barricadé la route à l’aide de pneus enflammés et autres troncs d’arbres pour interpeller les pouvoirs publics d’accélérer l’opération d’aménagement inscrite en 2014 et exiger le renforcement des structures de sécurité dans leur bourgade. “Chaque jour que Dieu fait, on fait face à de multiples agressions, sans que personne ne bouge le petit doigt”, dénoncent-ils. Ces citoyens en colère citent les exemples des arrêts de bus de leur village qui, selon eux, sont devenus de véritables repaires pour les brigands.  De leur côté, les transporteurs de la ligne Bouira - Oued El-Berdi (commune d’El-Hachimia) ont protesté devant le siège de l’APC afin de réclamer l’aménagement du CW21 reliant la commune d’El-Hachimia aux localités voisines de Gora et Ouled El-Hadj Ali. Ce sentier se trouve dans un état de dégradation avancée. Ainsi, selon les protestataires, le projet de réfection de ce tronçon n’a jamais vu le jour, et ce, en dépit des nombreuses sollicitations de la population. “Ni le maire, ni le chef de daïra, encore moins le wali de Bouira ne se soucient de nous et de notre calvaire !”, s’exclament certains manifestants.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER