Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Commémoration du 61e anniversaire du Congrès de la Soummam

L’Onec d’Ouzellaguen se démarque des festivités officielles

L’Onec d’Ouzellaguen appelle l’ensemble des algériens à venir se recueillir le 20 août prochain à Ifri. ©D. R.

Cette organisation se distingue, cette année, par sa volonté de célébrer à sa manière cette date charnière de l’histoire de la Révolution algérienne.

Une première dans les annales de la famille révolutionnaire à Béjaïa. Les membres de l’Organisation nationale des enfants de chouhada (Onec) de la daïra d’Ifri Ouzellaguen ont décidé, cette année, de se démarquer des festivités officielles relatives à la commémoration du 61e anniversaire de la tenue du Congrès de la Soummam dans la même localité, le 20 août 1956. En effet, contrairement aux années précédentes, où les autorités locales et celles de la wilaya de Béjaïa élaboraient le programme des festivités commémoratives d’un tel événement historique en étroite collaboration avec les organisations de la famille révolutionnaire (ONM, Onec, Onem…), le bureau de l’Onec à Ouzellaguen se distingue, cette année, par sa volonté de célébrer à sa manière cette date charnière de l’histoire de la Révolution algérienne. Pour ce faire, les membres de cette section Onec ont concocté un riche programme d’activités culturelles, artistiques et sportives en partenariat avec deux associations, à savoir Horizons d’Ouzellaguen et Adjyalouna d’Alger. Au menu de ces journées commémoratives, allant du 17 au 20 août 2017, on peut citer “la randonnée de l’Histoire” qui consistera à sillonner les principaux champs de bataille et autres lieux ayant abrité des événements phares de la guerre de Libération nationale à travers les quatorze villages historiques d’Ouzellaguen qui furent rasés par l’armée coloniale à l’issue de la fameuse “Opération jumelle”. Plusieurs invités de marque, dont d’anciens officiers de l’ALN, à l’instar du colonel Abdellah, natif de M’chedallah (Bouira), seront présents à ce rendez-vous avec l’Histoire. Des conférences-témoignages sur les événements historiques, dont l’organisation du congrès de la Soummam, projection de films sur la guerre de Libération et des documentaires sur certains villages relevant du douar d’Ouzellaguen, des expositions de photos et d’articles de presse sur la Révolution algérienne, une tournée du congrès en cyclisme, des spectacles théâtraux et artistiques, concours de dessin pour enfants et une cérémonie de remise de cadeaux symboliques à trois veuves de chahid, sont autant d’activités prévues pour la circonstance. “Cette année, nous avons décidé de ne pas nous inscrire dans le programme des activités folkloriques que nous imposent à chaque fois les autorités locales. Et pour sortir de l’ordinaire et dans le but de marquer cet événement historique à notre manière, nous préférons arrêter notre propre programme. C’est dans cette optique que nous avons fait appel à deux associations actives, connues pour leur dynamisme, pour permettre une célébration à la hauteur de l’événement”, nous a déclaré, M. Arezki Aoudia, coordinateur de l’Onec à Ouzellaguen. Selon notre interlocuteur, c’est pour la première fois que son organisation aura son propre programme et déposera sa gerbe de fleurs aux carrés des martyrs d’hier et d’aujourd’hui, ainsi qu’au mémorial d’Ifri. À ce titre, la section Onec d’Ouzellaguen a déjà rendu public un appel, à travers lequel elle invite “l’ensemble des Algériens à venir se recueillir, le 20 août prochain, à Ifri, pour rendre un vibrant hommage aux valeureux martyrs qui ont sacrifié leur vie pour que vive l’Algérie”. Avant d’ajouter : “Nous appelons nos invités à venir commémorer l’événement dans la dignité et la sérénité, et ainsi faire barrage à toute tentative d’action allant dans le sens de l’instrumentalisation de cette journée à des fins de récupération politique. Nous réitérons notre engagement à faire respecter les valeurs et principes de nos chouhada et rejeter toute action qui va à l’encontre de l’esprit de Novembre 1954.”

K. O.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER