Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Collectivités locales à Tamanrasset

Mise en service d’un centre médicosocial

Agréé par le ministère de la Santé depuis juin 2017, le centre médicosocial de la wilaya de Tamanrasset a été officiellement mis en service. La cérémonie inaugurale présidée par le chef de l’exécutif a été marquée par la présence de toutes les autorités, militaires et civiles. L’exposé présenté par le responsable de ce centre, destiné à la prise en charge médicale des fonctionnaires relevant des collectivités locales, des retraités de ce corps et leurs ayants droit, montre que depuis l’ouverture de cette structure, en octobre 2017, 233 consultations en médecine générale et 70 autres en médecine du travail y ont été effectuées. Un chiffre dérisoire aux yeux du wali qui a insisté à ce que ce centre assure bien sa vocation sociale et des prestations de qualité au bénéfice du personnel de toutes les collectivités de la wilaya, notamment en médecine générale, en matière de soins dentaires et de consultations psychologiques. “Le bilan me paraît maigre. Il faut consentir plus d’efforts et penser à effectuer même des consultations à domicile au profit des retraités du secteur. Il faut se dire que personne n’est à l’abri de maladies, un jour nous allons tous passer par de pareilles situations”, a lancé le wali à l’adresse du chef dudit centre. Dotée de salles de consultations et de soins, cette infrastructure fonctionne avec deux médecins généralistes de santé publique, un chirurgien-dentiste, un psychologue et un infirmier assistant. Plusieurs conventions ont été conclues avec nombre d’opérateurs économiques et de sociétés nationales, dont la compagnie aérienne TAL, l’opérateur classique de la téléphonie mobile Mobilis, la CAAT et Algérie Télécom. Ces conventions ont permis de prendre en charge 1910 personnes, a-t-on indiqué, non sans faire savoir que d’autres conventions ont également été conclues avec des laboratoires et cliniques privés au niveau local pour que les fonctionnaires concernés puissent bénéficier de réductions oscillant entre 15 et 40% sur les consultations et analyses effectuées. Pas moins de 474 personnes en ont bénéficié jusque-là, a-t-on précisé.


RABAH KARÈCHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER