Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Opérations combinées police-gendarmerie à Tamanrasset

Plus de 1 500 véhicules contrôlés et 93 personnes identifiées

Les dernières opérations mixtes, menée par  la police et le groupe de gendarmerie de la wilaya de Tamanrasset dans le cadre de la coopération sécuritaire et opérationnelle entre ces deux corps, a donné lieu au contrôle de 1 505 véhicules, tous types confondus, et à l’identification de 93 personnes, dont 19 ont été mises en examen.
Lors des deux interventions effectuées dans les fiefs de délinquance connus, les forces combinées ont procédé à l’arrestation de trois repris de justice et neutralisé trois dealers en possession d’une quantité de drogue et de comprimés psychotropes destinés à la vente, a-t-on appris, avant-hier, de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya de Tamanrasset, selon laquelle 38 contraventions routières ont été dressées et 6 véhicules mis en fourrière pour différents motifs. Il faut noter par ailleurs que durant le mois de juillet écoulé, la ville de Tamanrasset a enregistré sept accidents de la route ayant fait 3 morts et 9 blessés. Quelque 591 contraventions, dont 185 ont nécessité un retrait de permis, ont été dressées à cette période, durant laquelle 112 délits routiers ont également été enregistrés.
Le bilan des activités mensuelles de la Sûreté de wilaya a fait ressortir 88 délits liés au transport clandestin, 15 à l’expiration de la date du contrôle technique et de la police d’assurance et deux autres à la conduite sans permis.  
Le nombre total de véhicules mis en fourrière s’élève à 101. Pour ce qui est de l’activité de la police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement, le bilan fait état de 24 contraventions liées aux constructions illicites, 14 à la vente de marchandises sur la voie publique et 2 à l’extraction illicite de sable et de pierres.


RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER