Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Aménagement urbain à Lakhdaria (BOUIRA)

Plusieurs projets en latence

© D.R.

L'aménagement urbain au niveau de certaines localités de la commune de Lakhdaria (45 km à l'ouest de Bouira) est décrié par les citoyens. Ces derniers ne connaissent pas la réalité de certains projets lancés et qui sont désespérément à l'arrêt ou d'autres promis, mais qui ne sont pas engagés. Les intempéries qu'a connues la région récemment et les désagréments engendrés ont poussé la population locale à s'interroger sur le sort desdits projets et surtout demander des comptes aux services de l'APC, qui sont accusés par les citoyens de “négligence”. Dans un souci de clarté et dans le but de dissiper tout malentendu, la cellule de communication de l'APC de Lakhdaria a rendu public le compte rendu des différents projets qui sont en stand-by, tout en fournissant des informations sur leur avancement. Ainsi et s'agissant du projet de réhabilitation de la route d'El-Hazama et la réfection du tronçon routier au niveau du quartier de Hemana, lesdits services expliquent que trois appels d'offres ont été lancés récemment, mais selon eux, ils se sont avérés infructueux. Néanmoins, la même source précise que d’autres appels à soumission seront lancés d'ici la fin du mois en cours, pour un lancement du projet avant la fin de l'année, toujours selon les services municipaux. Ce dernier quartier, faut-il le souligner, est particulièrement délabré. L’éclairage public est inexistant, ce qui favorise l’insécurité qui fait craindre le pire aux habitants. Ces derniers font part de leur peur, dès la tombée de la nuit, et ce, malgré les quelques patrouilles de police qui sillonnent ce quartier. “Franchement, la vie dans ce quartier est devenue très difficile”, ont confié bon nombre de citoyens interrogés. Pour ce qui est de l'aménagement urbain au niveau de la localité de Tililouine, la cellule de communication de la commune souligne que l'entreprise réalisatrice a été “pressée” d'achever les travaux de réfection de la voirie, ainsi que la réhabilitation des canaux d'assainissement et l'éclairage public. Toujours au niveau de Tililouine, les services de l'APC se sont engagés à entamer une vaste campagne de nettoyage visant à éradiquer l'insalubrité ambiante. L'aménagement urbain au niveau du quartier Ouldache, lequel a fait coulé beaucoup d'encre et poussé les citoyens à manifester leur mécontentement au début du mois, a également été abordé. Là et à en croire les services municipaux, c'est l'entreprise réalisatrice qui fait montre d'atermoiements. Selon la même source, l'entrepreneur récalcitrant a été convoqué la semaine dernière pour être notifié de sa mise en demeure, tout en le sommant de reprendre les travaux engagés au risque de s'exposer à une résiliation de contrat au tort exclusif. Concernant les travaux d'aménagement du quartier de Krichiche, qui, il faut bien le dire, traînent en longueur, puisqu'ils ont été lancés en 2017 et devaient s'achever l'an dernier, les services de l'APC se sont montrés rassurants en estimant qu'ils touchent à leur fin. Enfin et à propos de la réfection des canaux d'assainissement à proximité du quartier Amar-Cherif, sis en plein cœur du chef-lieu communal, il a été indiqué qu'il est à l'arrêt à cause d'une opposition. Ce quartier a fait l'objet d'une attention particulière de la part de la commission de l'APW chargée des maladies à transmission hydrique (MTH). Outre les risques de maladies, les membres de cette commission ont mentionné le fait que tous les eaux usées de cette commune se déversent dans les oueds et autres cours d’eau, ce qui constitue un danger écologique pour la faune et la flore locale. Cette situation a, d’ailleurs, été qualifiée de “honteuse” par les membres de ladite commission. En effet et selon certains villageois rencontrés, notamment ceux de la localité du chef-lieu, leur bourgade est, selon eux, abandonnée par les autorités locales.
 

RAMDANE BOURAHLA 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER