Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Célébration de la Journée mondiale du tourisme à Tamanrasset

Quand le secteur rime avec industrie et développement durable

Les principes directeurs du développement économiques et les pratiques de gestion durable du tourisme ont été au cœur des débats animés, depuis mercredi, par des experts et spécialistes en la matière à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, organisée par la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tamanrasset.
La manifestation qui s’étalera jusqu’au 3 octobre, a été ouverte en présence d’une poignée d’opérateurs en tourisme et du wali, Doumi Djilali, qui a eu à constater la nature des défis à relever et les moyens à déployer pour remettre sur les rails ce secteur “agonisant”. Un secteur qui devrait, à moins d’une semaine de l’ouverture de la saison du tourisme saharien, répondre aux besoins des touristes et des lieux qui les accueillent tout en améliorant les ressources  dont dispose cette région qui renfermes des sites on ne peut plus panoramiques.
Selon le représentant de l’association des agences de voyage et de tourisme de Tamanrasset, Solah Mohamed, le tourisme durable mène inévitablement  à une gestion intégrée des richesses et des potentialités locales, de manière à combler les besoins socio-économiques de cette région millénaire, tout en préservant son intégrité culturelle et sa biodiversité. D’où la nécessité, a-t-il préconisé, d’investir dans la sensibilisation et le développement des alternatifs gravitant autour du concept de tourisme durable, dont l’écotourisme, le tourisme équitable et l’industrie touristique, lesquels favorisent essentiellement l’implication des communautés locales dans la prestation touristique et la diversification de l’économie locale par la création de plusieurs créneaux d’activité. Dans son allocution d’ouverture, le directeur de la jeunesse et des sports, Abdelkrim Moulay El Hassani, a fait part d’un programme aussi riche que varié qui a été  mis sur pied en collaboration avec les véritables acteurs en tourisme saharien. L’objectif, a-t-il indiqué d’emblée, est de se serrer les coudes et consentir plus d’efforts pour relancer  l’activité touristique dans cette wilaya du Grand Sud. Des sorties d’explorations, des expositions et des spectacles envoûtants ont été, ainsi, organisés à la maison de jeunes, Houari-Boumediene de Sersouf.
Une semaine durant, celle-ci abritera des conférences thématiques et des activités de vulgarisation sur l’interactivité entre ces deux secteurs devant contribuer à l’épanouissement et l’amélioration des conditions de vie de la population locale en favorisant l’embauche et la redistribution équitable des richesses, et ce, via la mise en place des projets porteurs auxquels aspirent la jeunesse et l’élite locales.

RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER