Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Secteur du tourisme à Boumerdès

Rapport accablant de l’APW

© D.R.

Dans le rapport présenté devant le wali et l’exécutif, les membres de la commission de l’APW chargés du dossier du tourisme n’ont pas été tendres avec les responsables locaux. Extraction illégale du sable des plages, constructions illicites, délaissement des forêts, manque d’espaces verts, insuffisance de places d’hébergement, absence de campagnes publicitaires, sont autant de problèmes cités dans ce compte rendu, présenté durant la session APW du mois en cours. “(…)La commission a énuméré de nombreux dysfonctionnements qui sont du domaine de différents secteurs et qu’il y a lieu d’y remédier(…)’’, lit-on sur le document. Un grand chapitre a été consacré aux nombreux sites archéologiques qui sont à l’abandon, évoquant au passage les problèmes qui empêchent l’épanouissement du tourisme autour de ces sites. “Les sites historiques qui peuvent renforcer l’attractivité touristique de la wilaya sont pour la plupart délaissés. Sur les 55 sites identifiés par la direction de la Culture, plus de 41 se trouvent dans un état critique’’, indique le rapport qui déplore le manque d’informations sur le passé glorieux de la région. Pis encore, de nombreux sites archéologiques et historiques n’ont pas été portés à la connaissance du public ni au bureau d’études qui a élaboré le Schéma directeur de l’aménagement touristique de la wilaya (SDAT).  “Il n’est pas normal de citer une commune côtière sans parler de Nubel et de Firmus, des rois berbères qui ont ébranlé Rome et dont le château et le mausolée situés respectivement à Soumaâ, commune de Thenia et à Si Mustapha ne sont ni classés ni clôturés’’, indique un élu. Mais aussi le site archéologique remontant à l’époque médiévale et romaine à Zemmouri, classé patrimoine national, laissé à l’abandon et ne disposant même pas de clôture de protection. Quant aux gravures rupestres de la commune d’Afir, elles ne sont même pas mentionnées dans le SDAT.  Le mausolée Goubat Ehebbah de Tijelabineb a été endommagé par le séisme du 21 mai 2003 sans que des travaux de restauration soient engagés. La commission a déploré l’état dans le quelle se trouve l’antique Casbah de Dellys tout comme le phare de Bangut ainsi que la transformation en parking pour bus et véhicules de la place historique du Rocher noir, face à la placette où fut hissé le 3 juillet 1962 le premier drapeau de l’Algérie indépendante.


N. OUHIB



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER