Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Face au manque d’eau potable à Blida

Réalisation de 52 forages et réhabilitation de 20 stations de pompage

©D. R.

La wilaya de Blida enregistre un grand déficit en matière d’eau potable, surtout dans la partie où les citoyens s’approvisionnent en citernes pour étancher leur soif. Les raisons, la nappe phréatique a beaucoup diminué ces dernières années à cause du manque de pluies. Environ 70% des ressources en eau potable proviennent des eaux souterraines, 20% des sources de l’Atlas blidéen et 10% de l’opération de transfert d’eau de la station n°3 de Mahelma qui, elle-même, est liée à la station de Beni Tamou pour alimenter Blida par environ 30 000 m3/j d’eau potable. Pour se préparer à l’été prochain et éviter le calvaire du manque d’eau qu’ont connu les habitants, la wilaya de Blida a décidé de réaliser 52 forages à travers les communes de la wilaya dont 32 forages ont déjà commencé, 20 autres sont programmés ainsi que la réhabilitation de 20 stations de pompage d’eau. Une opération qui permettra à la wilaya de s’alimenter avec plus de 50 000 m3/j et 100 000 m3 prochainement à partir de la station d’épuration. Ainsi, l’université Saâd-Dahleb et la commune d’Ouled Yaïche seront prises en charge de manière définitive. Dans un rapport établi par la direction, l’Algérienne des Eaux, la réserve des eaux souterraines dans la wilaya de Blida est estimée à plus de 21 millions de m3 annuellement. Par ailleurs, une étude sera lancée pour pouvoir transférer une grande quantité d’eau à partir de la station de Boudouaou vers les communes de la région est de la wilaya. Plusieurs autres communes de Blida ont été également raccordées au réseau de distribution de la station de Beni Tamou. Par contre, les eaux d’oued Magtaa Lazreg à Hammam Melouane seront déviés pour alimenter en eau potable la région est de la wilaya, à savoir les communes d’Oued Slama, Bougara et Larbâa. Cette dernière commune a enregistré la réalisation de trois forages qui ne sont pas encore opérationnels. La commune de Bougara sera, quant à elle, renforcée par deux forages pour faire face au déficit d’eau potable. La daïra de Meftah sera également renforcée avec deux forages d’une capacité de 1100 m3 /j qui alimenteront les habitants de Djebabra, en plus du lancement dans les jours qui viennent d’un autre forage dans la région de Souakria. Parmi les grandes opérations d’approvisionnement d’eau potable, on enregistre le début du transfert d’eau de la station de Boudouaou vers la région est de la wilaya de Blida. Enfin, un autre grand projet sectoriel, dont l’étude technique est en phase de réalisation, a pour objectif d’alimenter les habitants de la nouvelle ville de Blida avec 70 000 m3 d’eau/jour, à partir du barrage de Taksebt. Ce projet alimentera également d’autres wilayas comme Boumerdès et Alger-centre.

K. FAWZI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER