Scroll To Top
FLASH
  • La demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune rejetée par le tribunal militaire de Blida.

L’Algérie profonde / Centre

Bouira

Réhabilitation du tronçon Bouira-El-Adjiba

© D. R.

Les travaux de réhabilitation d'une partie du tronçon autoroutier reliant Bouira à El-Adjiba, sur une distance de 26 km, viennent d'être entamés, a-t-on appris auprès de l'ADA (Agence des autoroutes). Même si cette agence n'a pas souhaité divulguer le montant global de cette opération, des sources dignes de foi évoquent un budget de 4,5 milliards de dinars pour un délai de réalisation qui ne devrait pas excéder 6 mois. Actuellement, l'entreprise en charge des travaux est en train de procéder au décapage de certaines sections, notamment au niveau de la commune d'El-Esnam. 

À en croire les services de l'ADA, les travaux de réfection devraient toucher plusieurs sections, d'un total de 13 km, soit la moitié du tronçon. Il est vrai que ce tronçon a des allures de “champ de mines”, tant il est délabré. Ainsi, sur près de 20 km, la route est complètement affaissée et carrément éventrée à quelques endroits. Cet état de fait constitue un réel danger pour les usagers, notamment pour certains imprudents qui n'hésitent pas à appuyer sur l'accélérateur, à proximité de la station-service de Bechloul, là où les barrages de la Gendarmerie nationale sont les moins fréquents. 
Ces travaux sont les seconds à être effectués en dix ans, puisque ce tronçon autoroutier a été réceptionné en mai 2009. En 2014, une première mise à niveau de 10 milliards de dinars a été entamée sous l’ère de l’ancien ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi. Ce dernier avait, lors de sa visite à Bouira en octobre 2014, explicitement donné des instructions fermes afin que ce projet soit réalisé “dans les normes internationales”. Force est de constater que ces instructions, aussi fermes fussent-elles, n’ont pas été respectées. 
Aujourd'hui, cette portion d'autoroute est à sa deuxième réfection. En attendant, on ne compte plus les accidents de circulation, parfois mortels, qui se produisent sur ce tronçon. La combinaison fatale entre le mauvais état de la route et l'inconscience de certains automobilistes est à l'origine de nombreux drames. 
Récemment, trois jeunes automobilistes d'une vingtaine d'années ont perdu la vie lorsque leur véhicule s'est brusquement retourné sous l'effet de la trop grande vitesse et des bosses qui jonchent cette route.
 

R. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER