Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Maison de l’environnement de Médéa

Session de formation destinée aux associations

Formation environnementale au profit des associations. ©D. R.

Cette session a été décidée afin de répondre à un besoin de formation des associations et de leur permettre de combler leurs lacunes et d’appréhender les problèmes environnementaux pour qu’ils soient mieux perçus et mieux définis en vue de leur meilleure prise en charge et d’aide à la décision.

La maison de l’Environnement de Médéa abrite, du 4 au 16 août, une session de formation à laquelle prennent part des membres des associations activant dans le domaine de la préservation de l’environnement, sous la houlette du Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE) d’Alger.
Cette session s’inscrit dans le prolongement de la rencontre d’information et de sensibilisation aux problèmes environnementaux et à l’apport des associations qui s’est déroulée en mai dernier au centre des loisirs scientifiques, dira Rafaï Mustapha, directeur de l’environnement de la wilaya de Médéa.
Selon ce dernier, la tenue de cette session a été décidée afin de répondre à un besoin de formation des associations pour leur permettre de combler leurs connaissances et d’appréhender les problèmes environnementaux afin qu’ils soient mieux perçus et mieux définis en vue de leur meilleure prise en charge et d’aide à la décision, sachant que les associations sont considérées comme les véritables traits d’union entre les citoyens et l’administration.
Animée par des cadres et experts du CNFE, la session s’articule autour de 4 thématiques relatives au “Jardinage et espaces verts”, “Tri et recyclage des déchets”, “Sensibilisation et communication environnementale” et “Montage d’un projet environnemental”.
Au terme de la formation, les participants seront en mesure d’intervenir dans “les actions de création et d’entretien des espaces verts dans le cadre de l’aménagement urbain et de maîtriser les habiletés nécessaires aux techniques de jardinage, de pouvoir faire le tri des déchets et de connaître les différentes méthodes de leur collecte, les concepts spécifiques à la culture et à la communication environnementale, les techniques de montage d’un projet à partir de l’étude des besoins exprimés par une communauté et l’identification des parties prenantes et les conditions humaines et matérielles à mettre en place pour la concrétisation du projet.”
L'on indique que le niveau des participants n'est pas homogène, car certaines associations ont une longueur d'avance en matière de confection de fiches techniques de projets environnementaux parce qu’ayant déjà bénéficié de formations financées par des organismes internationaux.
L’on citera le cas de l’Association de l’environnement et du milieu vert de Médéa, qui compte à son actif la réalisation d’une serre expérimentale, d’un micro-parc de proximité, des caravanes écologiques, biodiversité d’un lac, projets financés par le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Fonds national de l’environnement, des ONG de l’Union européenne, le Pnud, etc.

M. EL BEY


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER