Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Des migrants amateurs pour les travaux de maçonnerie

Un scandale signé AADL 2 à Tamanrasset

Des imperfections et malfaçons constatées dans la construction des logements. © rabah karèche

Des souscripteurs se sont rassemblés avant-hier devant le projet, non pour jouer aux trouble-fêtes, mais pour dénoncer une arnaque de trop.

Le timing serait mal choisi au regard des hautes autorités qui vaquent à une célébration exceptionnelle de la double fête de l’indépendance et de la jeunesse, laquelle est, faut-il le rappeler, marquée par la distribution de plus de 50 000 logements dans 48 wilayas. Ce n’est pourtant pas le cas des souscripteurs aux logements AADL de Tamanrasset, qui se sont rassemblés avant-hier devant le projet en chantier, non pour jouer aux trouble-fêtes, mais pour dénoncer une arnaque de trop et crier au scandale, vu la qualité des travaux de maçonnerie réalisés par des migrants amateurs aux dépens de l’argent public. Sur place, le président de l’association des souscripteurs AADL 2 à Tamanrasset, Youcef Babker, a dressé un constat alarmant, montrant l’absence quasi totale des organes de contrôle et de suivi, eu égard aux imperfections et aux malfaçons relevées sur le projet, notamment concernant le projet relatif aux logements F3 où l’on a constaté des aberrations criantes en violation de l’arrêté portant approbation du cahier des charges fixant les normes de surface et de confort applicables aux logements destinés à la location-vente. Selon M. Babker, la production d’un cadre bâti cohérent et harmonieux et en parfaite intégration avec le lieu d’implantation et la qualité architecturale et urbanistique des logements F3 n’existent que sur les plans, puisque la réalité est tout autre. “Cette visite nous a permis de relever des aberrations graves qui ne rassurent guère les souscripteurs, dont le nombre est seulement de 101. Le cahier des charges élaboré lors de l'initiation du projet n'a même pas été respecté, et nous avons constaté sur site que certains matériaux utilisés ne correspondent pas aux exigences d'un tel projet. Qui voudrait habiter dans ces logements payés pourtant au prix fort ? Croyez-moi, la qualité des logements bâtis n'a rien d'un programme AADL. On a vu des logements sociaux mieux situés et mieux construits que ces unités faites en parpaing d’une médiocrité patente”, se lamente-t-il, en invitant les responsables concernés à sortir de leur torpeur avant que les choses ne prennent une tournure encore plus grave. Évoquant les conditions de confort recommandées par le ministère de l’Habitat, le représentant des souscripteurs a fait état de plusieurs anomalies liées au projet de réalisation des F4, dont, entre autres, l’absence de prises électriques dans les halls des habitations et le revêtement des marches et contremarches des escaliers en granito au lieu de plaques de marbre ou de granit de premier choix, comme le stipule la réglementation. Ce n’est pas tout, puisque d’autres défauts d’ordre technique ont également été soulevés par l’association qui vient de tout distiller sur sa page facebook. Le représentant de la direction régionale de l’AADL à Tamanrasset, El-Farouk Benmessaoud, s’est engagé à transmettre les doléances des souscripteurs à qui de droit pour prendre les mesures adéquates et, du coup, rattraper les bévues constatées avant qu'il ne soit trop tard. Au sujet du post de l’association, Benmessaoud juge que les critiques étaient rapportées d'une manière exagérée, puisque l’entrepreneur a respecté le cahier des charges.


RABAH KARÈCHE

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER