Scroll To Top

L’Algérie profonde / Centre

Bouzeguène (Tizi Ouzou)

Une agence postale à l'abandon

© D.R

Alors que l’unique agence postale en activité au chef-lieu communal de Bouzeguène (wilaya de Tizi Ouzou) fait face chaque mois à un afflux humain auquel elle ne peut faire face, une autre agence postale située à cinq kilomètres du chef-lieu communal, précisément au lieudit Tahouna Taqdimt, demeure dans une situation d’abandon total. 

Fermée depuis une dizaine d’années pour des raisons de sécurité, cette agence, construite il y a plus de trente ans, ne figure toujours pas parmi les agences postales à réhabiliter. L’édifice qui l’abrite est à présent “englouti” avec son mobilier sous une végétation de ronces et d’herbes sauvages. Cependant, l’actuelle poste, construite en 1982, ne répond plus aux besoins de la population au nombre toujours croissant. Ce qui altère la qualité de ses prestations. 

En dépit de la bonne volonté du receveur, les employés, pour la plupart issus des dispositifs d’insertion des jeunes diplômés, trouvent toutes les peines du monde à prendre en charge les usagers, notamment durant les périodes de payement des pensions de retraite. 

Beaucoup de personnes d’un âge très avancé sont soumises aux dures épreuves d’une attente interminable en position debout, en l’absence ou insuffisance inexplicable de liquidités. Une situation qui s’est compliquée davantage durant cette période de crise sanitaire. Le personnel au guichet est surexploité, et les guichetières ne cessent d’exprimer à demi-mot leur malaise, face à un public piaffant d’impatience. 

D’aucuns en appellent aux responsables du secteur pour l’amélioration des prestations du service de la poste. À défaut de construire une nouvelle poste “grand standing”, la réhabilitation de l’agence de Tahouna Taqdimt est aux yeux de la population locale des plus impérieuses pour désengorger un tant soit peu la poste du chef-lieu communal et améliorer les prestations de service.

 


KAMEL NATH OUKACI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER