Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Sour El-Ghozlane (BOUIRA )

Une commune en attente de son destin

©D. R.

La commune de Sour El-Ghozlane située à une quarantaine de kilomètres au sud du chef-lieu de Bouira, semble promise à un avenir des plus prometteurs. En effet, plusieurs projets sont inscrits au niveau de cette commune. À titre d'exemple, on citera la future ligne de chemin de fer reliant Bouira à M'sila et passant par cette commune, le dédoublement autoroutier lequel est en cours d'achèvement, ainsi qu'un centre de loisirs, pour ne citer que ceux-là. Cependant, en attendant cette métamorphose annoncée, cette commune de 35 000 âmes semble avoir été abandonnée, en marge du train de développement que connaît la wilaya.
Les secteurs qui suivent, reflètent cet étau de désenclavement que vivent les citoyens de Sour El-Ghozlane, en attendant des lendemains meilleurs. La wilaya de Bouira, ou du moins les autorités cantonnent ce secteur à Tikjda pour l’essentiel, et d’autres localités telles que Saharidj… Cependant, la commune de Sour El-Ghozlane offre à ce secteur, qui, il faut le mentionner, est en total déliquescence dans la région, une toute autre dimension ! Outre les ruines romaines, qui sont un véritable trésor archéologique et un legs historique ! Ce patrimoine semble être méconnu. La preuve en est que lors du récent mois du patrimoine matériel et immatériel, un citoyen de Sour El-Ghozlane, avait épinglé la Direction de la culture de Bouira au sujet de ces vestiges de l’ère romaine “oubliés” par ladite direction ! D’autre part, le mont de Dirah est un formidable atout touristique pour la région. Situé à 1800 mètres d’altitude, ce relief naturel donne lieu à des paysages grandioses, une vue panoramique et époustouflante de la région. Néanmoins, cet éden terrestre reste outrageusement méconnu du grand public ! L’autre volet sur lequel cette commune connaît un retard assez conséquent est le secteur économique. Cette région présente une topographie idéale pour tout ce qui a trait à l’agriculture et l’élevage de bestiaux. Disposant de zones de pâturages à perte de vue et d’un sol fertile, la commune de Sour El-Ghozlane pourrait être le faire-valoir de slogans prônés par le premier magistrat de la wilaya, concernant la vocation agricole par excellence de la wilaya de Bouira, et aussi son “bassin laitier’’, comme aime à le dire M. le wali. Ce dernier, martèle à chacune de ses interventions que de nombreux plans sont mis en œuvre, notamment dans le cadre du PPDRI et celui destiné aux Hauts-Plateaux, afin de promouvoir les richesses de nos régions et exploiter au mieux ces dons de la nature. Toutefois, la région de Sour El-Ghozlane n’a, selon toute vraisemblance, pas bénéficié de ces plans “Marshall’’, ou du moins qu’ils tardent à venir... Pis encore, dans la conscience collective, qui dit Sour El-Ghozlane dit Enad. Une si belle région, connue uniquement pour son usine de détergents…

RAMDANE B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER