Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

2es journées de la formation continue en cancérologie à TIZI OUZOU

Une pathologie en progression

Rencontre de spécialistes lors de la formation continue en cancérologie. © D. R.

Ils sont 12 000 nouveaux cas de cancer du sein enregistrés chaque année en Algérie.

L’hémicycle Aïssat-Rabah de l’APW de Tizi Ouzou a abrité hier les travaux des 2es journées de formation continue en cancérologie, une rencontre organisée par la SAFCC (Société algérienne de formation continue en cancérologie), en collaboration avec l’APW de Tizi Ouzou et la faculté de médecine de l’université Mouloud-Mammeri, et qui a traité, cette année, de la lutte contre le cancer du sein. Selon de nombreux spécialistes présents à cette journée d’étude, le cancer du sein enregistre quelque 1,38 million de nouveaux cas par an à travers le monde et causant quelque 458 000 décès, comme il a été d’ailleurs souligné par le président de la SAFCC, Dr Abdelhamid Salah Laouar. Et à propos de cette cruelle maladie, ce dernier ajoutera qu’“en Algérie, l’incidence du cancer du sein progresse régulièrement et nous enregistrons actuellement plus de 12 000 nouveaux cas chaque année”, tout en expliquant que “cela est dû à l’allongement de l’espérance de vie, aux modifications des conditions socioéconomiques et à l’occidentalisation des modes de vie”.
S’exprimant longuement lors de la cérémonie d’ouverture des travaux de cette journée d’étude, le président de la SAFCC a estimé qu’“à l’heure actuelle, on ne dispose pas de connaissances suffisantes sur les causes réelles du cancer du sein, c’est pourquoi le dépistage de la maladie et le diagnostic précoce restent les principaux moyens de lutter contre cette pathologie”. Concernant l’objectif de la rencontre, l’orateur affirmera qu’“il s’agit notamment de former les professionnels de la santé pour leur permettre d’avoir les connaissances nécessaires pour mieux déceler rapidement un cancer du sein, le diagnostiquer au stade précoce, connaître ses premiers signes et ses symptômes, maîtriser la démarche à suivre pour une meilleure prise en charge thérapeutique et psychologique des patientes atteintes d’un cancer du sein”. Pour Dr Laouar, la lutte contre le cancer est une affaire de tous car, a-t-il dit, tout le monde est “cancer-né”. Par ailleurs, il est à souligner que la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré 1200 nouveaux cas de cancer chaque année, dont 400 cas sont liés au cancer du sein. Pour prévenir cette maladie et afin de mieux la soigner, un représentant de l’association de sensibilisation et d’information médicale Tujya a lancé un appel urgent pour la mise en place d’un programme de dépistage ainsi que la réactivation du comité de wilaya de Tizi Ouzou de lutte contre le cancer. De son côté, le wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater, qui a donné le coup d’envoi de la rencontre, a annoncé la délocalisation prochaine du service de cancérologie de l’hôpital de Belloua, relevant du CHU Nédir-Mohamed, vers le nouveau centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Draâ Ben Khedda, inauguré le 31 janvier dernier.
D’une capacité de 140 lits, ce centre comprend plusieurs services, tels que la chirurgie carcinologique, l’oncologie, la radiothérapie, la curiethérapie, les consultations spécialisées, l’hôpital du jour et un service de pharmacie.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER