Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

L’Algérie profonde / Centre

Yakouren (Tizi Ouzou)

Vibrant hommage au martyr El-Mouhoub Melouah

À l’instar de plusieurs régions du pays, la commune de Yakouren a célébré la Journée nationale de moudjahid et rendu hommage aux martyrs de la révolution. Un éventail d’activités commémoratives a été ainsi mis en place en collaboration avec les comités de villages, l’organisation locale des moudjahidine et l’APC.
Le bal a été ouvert par un recueillement au mémorial des martyrs du chef-lieu communal et le dépôt d’une gerbe de fleurs à la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour une Algérie indépendante. L’occasion s’est offerte pour le président du comité de village d’Aït Bouhini, Mohand Mouri, pour inviter les historiens à se mettre à contribution afin de réhabiliter les véritables artisans de la révolution. “Il faut se dire qu’on ne peut jamais construire un pays sur un mensonge. Les martyrs ont fait leur devoir et c’est à nous maintenant d’accomplir le nôtre.” Le message était on ne peut plus clair. Un plaidoyer pour se réapproprier la véritable histoire de la révolution. À quelques kilomètres du chef-lieu de l’antique petite Suisse nord-africaine, se situe le village d’Aït Bouhini où a été organisé un hommage aux valeureux martyrs qui ont mené un double combat contre la France coloniale et les harkis. Lors de la prise de parole et les témoignages des moudjahidine, les intervenants qui se sont partagé la tribune ont parlé longuement de l’héroïsme des maquisards issus de cette région, dont El-Mouhoub Melouah. Dans un message lourd de sens, la sœur de ce dernier se souvient des derniers moments vécus avec le chahid. “Attention à la traîtrise ! C’était ça son testament”, souligne-t-elle, avant de remercier les organisateurs pour l’hommage qu’ils ont rendu à son défunt frère. Le responsable de l’Organisation nationale des moudjahidine de Azazga a lui aussi dépoussiéré quelques pans de l’histoire en livrant des témoignages percutants sur ce même chahid et sur ce village qui servait de zone de repli aux moudjahidine. Le P/APC de Yakouren, Yacine Abib, a également pris part à cet événement grandiose. Tout en reprenant quelques vers du poète de la révolution, Moufdi Zakaria, notamment les passages où il a évoqué la grandeur de Yakouren, l’édile municipal a tenu à rappeler que l’histoire de cette région a été écrite par le sang de nos vaillants martyrs dont El-Mouhoub Melouah et ses pairs. “L’initiative de lui rendre hommage est à saluer. Les habitants du village Aït Bouhini, connu pour ses traditions visant la consécration des valeurs d’entraide, de communion et de solidarité, méritent plus qu’un hommage”, a-t-il conclu. Après le rituel recueillement au cimetière des martyrs du village, il a été procédé à l’inauguration d’une plaque commémorative en hommage au chahid El-Mouhoub Melouah. Un récital poétique, une chorale et des chants révolutionnaires ont été également au menu de la journée.

RABAH KARÈCHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER