Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

Autres / Chronique ramadhanesque

6 Ramadhan : 11 juin 2016

Les questions d’hier et d’aujourd’hui

La plupart des questions que se posent les musulmans aujourd’hui tournent autour du droit musulman (fiqh) :
Est-ce que j’ai le droit de faire ceci ou cela ?
Est-il vrai que ceci ou cela est haram (illicite) ?
Est-ce que je peux faire ceci ou cela ?
Est-ce qu’il (elle) a le droit de me faire ceci ou cela ?
Des problèmes techniques qui ne soulèvent que des questions d’ordre juridique sur les actes d’adoration et les pratiques de façon générale.
À l’époque du Prophète (PSL), la plupart des questions des compagnons tournaient autour de la purification et la régénération de l’intériorité :
Que faire pour adoucir mon cœur ?
Qu’est-ce que la vertu (al-fadhîla)?
Qu’est-ce que l’excellence (al-ihsâne) ?
Comment apprendre à aimer Dieu ?
On demanda un jour au Prophète (PSL) : quel est le meilleur des hommes ? Il répondit : tout homme au cœur “makhmoum” et à la langue véridique. On lui dit : l’homme à la langue véridique, nous le connaissons, mais que signifie au cœur “makhmoum” ? Il répondit : c’est le cœur pur, marqué par la crainte révérencielle de Dieu (taqwa) et dans lequel il n’y a ni péché, ni injustice, ni ressentiment envers les gens, ni jalousie. (Rapporté par Ibn Majah)
Il ne nous appartient, certes pas, de juger de qui est meilleur. Cela en revient à Dieu et à Son Prophète (PSL). En revanche, nous pouvons affirmer sans trop nous tromper qu’il ne peut y avoir vraiment de pratique sans spiritualité, comme il ne peut y voir de spiritualité sans conscience, sans travail intérieur et sans quête de sens et de vérité.

A. G.
Universitaire et recteur de la mosquée de Villeurbanne (France)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER