Après les hydrocarbures, l’exportation des imams a débuté !

Amine Zaoui

Nous sommes devenus, et louange à Dieu, un pays exportateur d’un produit rare et unique. Une marque inégalée dans le monde du commerce international. Nous exportons, et louange à Dieu, et pour la première fois dans l’histoire de l’Algérie indépendante une marchandise hors nos exportations en hydrocarbures, le gaz et le pétrole ! Et nous sommes fiers !
Nous sommes, le premier pays au monde exportateur d’un produit appelé : les imams. Nous exportons cette production rare vers notre ancien colonisateur, la France. Un colonisé exporte vers un ancien colonisateur ! Un colonisateur importe d’un ancien colonisé !
Mais qu’est-ce que signifie ce : produit imam ? Un produit emballé dans du carton, dans de la cellophane ou placé dans des barils ou dans des jerricans ? Un produit inflammable ou biologique ? Sucré ou salé ? Soluble ou liquéfié ?
Une sorte de médicament pour l’estomac ? Un remède pour le cœur ? Une préparation pour le rhume ? Un antidote contre les douleurs de tête, une sorte d’aspirine ou d’Aspro ?
Nous sommes devenus un pays exportateur, et louange à Dieu tout puissant et miséricordieux!!
Nous exportons des imams vers la France afin qu’ils enseignent aux petits français, le vivre ensemble, le respect de la nature, l’égalité homme-femme, l’hygiène, la laïcité, le respect du travail et les horaires du travail !
La France, notre colonisatrice d’hier, a besoin de notre marchandise imam! Sans notre produit magique la France ira tout droit dans le mur de l’Histoire !
Parce que nous sommes une société où la philosophie du vivre ensemble est respectée, célébrée et défendues par nos imams d’abord, nous exportons cette crème intellectuelle !
Cette soupe intellectuelle !
Parce que nos imams n’insultent ni les juifs ni les chrétiens les vendredis, les samedis, les dimanches, les lundis, les mardis et les mercredis, cinq fois par jour, nous exportons cette produit imam pour enseigner comment lutter contre l’antisémitisme et contre le racisme !
Parce que nos imams tolèrent et respectent ceux et celles qui optent pour un changement de religion, notre pays exporte ses imams pour dire aux Français chrétiens, ceux qui ont choisi la religion islamique, que chez nous : on respecte ceux qui partent de l’islam vers le christianisme ou vers le judaïsme !
On exporte vers la France nos imams frappés par le seau de Tora Bora et du wahhabisme pour enseigner le vivre ensemble. Parce que chez nous, dans notre société clémente, on dit au premier juif rencontré au coin de la rue, s’il existe encore un : shalom ! Et au chrétien : bonjour ! Et aux minorités sociales : vous êtes chez vous, votre liberté individuelle est protégée. Et on dit aux femmes : Respect madame sans harcèlement aucun !
Je me demande : Y-a-t-il un marché international pour les imams à l’image de celui consacré au pétrole, au gaz et à l’or ? Comment appelle-t-on cette bourse qui réglemente les cours des prix des imams ?
Des spécialistes de la bourse internationale du marché des imams, affirment que dès que Daech avance le prix des imams augmente ! C’est bizarre !
Quand Al Nosra frappe en Syrie ou en Égypte ou en France le prix des imams augmente aussi et automatiquement ! C’est magique !
Quand les frères musulmans menacent la démocratie, les artistes et les femmes le prix du produit imam made in Algeria se multiplie par quatre ! Subhanallah !
Et je me demande : Pourquoi est-ce que, ces jours-ci, le marché international des imams se trouve-t-il en mauvaise santé ? Tout simplement, parce que ces Russes, tête de boule de neige, perturbent les cours des prix de cette énergie céleste !
Je suis fier de voir, en fin, notre pays se libérer de l’exportation des hydrocarbures. Il passe de l’exportation de l’énergie des hydrocarbures à l’énergie imam !

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr