Ces femmes qui haïssent la femme !

Amine Zaoui

Elles… elles sont contre elle ! Une guerre sans merci, labyrinthique ! Elles ressemblent au troisième sexe !  Elles sont doctoresses. Elles sont ingénieures ! Elles sont rien. Elles sont politiques ou propagandistes ! Elles sont femmes au foyer ! Elles sont ministres, pas nombreuses ! Elles sont des institutrices, très nombreuses ! Elles sont des douctouresses des universités, toutes spécialités confondues de la charia jusqu’à la médecine ! Elles sont des infirmières ! Elles sont importantes. Pas très importantes.
Elles sont belles. Pas trop belles. Elles sont des mamans. Elles sont des jeunes filles. Des mères célibats… Elles sont partout et elles sont contre elle ! L’autre elle ! Comment une femme peut-elle être contre une femme quand il s’agit du droit d’égalité, homme-femme ?
Comment les femmes se métamorphosent en machos, dès qu’il s’agit de leurs droits en égalité, se positionnant contre elles-mêmes !
Pourquoi ces femmes sont-elles contre la femme. Contre celle qui réclame l’égalité. Celle qui mène un combat pour la citoyenneté. Celle qui plaide pour son humanisme. Pourquoi des femmes haïssent-elles la femme ?
Dans chaque femme soumise sommeille un homme, plutôt un mâle, un macho avec tout ce qu’il a de misogynie! Au fond de chaque femme qui refuse l’égalité de sexe, refuse la citoyenneté, vit un monstre masculin, un misogyne ? D’où vient-il ce monstre phallocratique qui hante ces femmes qui détestent la femme juste ? Tout simplement, ce monstre n’est que la fabrication de la charia, de la religion islamiste masculine, la culture masculine dominante, la société masculine, l’oxygène masculin, la langue masculine. Espace masculin.  
L’idéologie machiste islamiste a transformé les femmes en ennemies de la femme. Opposante à elle-même !  La culture de l’esclavagisme masculin, l’idéologie du harem, le poids de la voix masculine dans la charia… Tout ce fardeau rend les femmes  opposantes à la femme. Celle qui refuse l’obéissance machiste. Celle qui cherche sa voix humaine et entière. Les femmes qui n’aiment pas la femme insoumise sont nées ensevelies mortes-vivantes dans les commandements du père patriarcal, de la mère qui parle avec la langue du père  mâle, de la voisine qui parle en voisin, la sœur qui parle sur la langue du frère, la grand-mère qui reproduit le grand-père… une chaîne sans fin ! La femme juste se trouve encerclée par les voix des hommes mais aussi par celles des femmes porteuses des voix de leurs mâles, les commanditaires. Elles sont porteuses, couveuses et transmetteuses de l’idéologie machiste, pour les garçons comme pour les filles !
Dans le monde arabo-musulman, la seule guerre qui depuis quinze siècles arrive à faire rassembler tout le monde c’est celle déclenchée contre la femme.  Face à ce déluge de l’idéologie islamiste, à cette domination de la culture machiste, même l’indépendance économique ne rend pas la liberté à la femme. Dans ce chaos pesant des lois de la charia, la femme se voit impure de corps et d’âme. Vue comme “awra” et mineure en permanence !
L’idéologie machiste n’a pas de sexe !

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr