Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

chronique / ACTUALITÉS

L'ère de la brebis qui parle en arabe !

Amine Zaoui

La société algérienne se trouve, de plus en plus, noyée dans le charlatanisme. Inondée par les fables et les illusions mensongères. Il paraît, de plus en plus, que cette société a les pieds enfoncés dans la boue d’un temps morose où la bêtise est généralisée ou presque. Depuis le mensonge divin du FIS (parti du Front islamique du salut) des années quatre-vingt-dix, depuis cette illusion politico-céleste caractérisée par l’écriture du nom d’Allah au laser, la société algérienne s’enracine dans le trouble et dans la stupidité. C'était dans un meeting djihadiste, où les militants du FIS fêtaient leur victoire politique controversée, et au-dessus des têtes de leur militants et militantes, et sous la voix de leur guide Abbassi Madani, ont projeté dans le ciel le nom d’Allah écrit au laser. Des dizaines  des fous d’Allah, en voyant le nom d’Allah écrit dans le ciel sont tombés dans les pommes ! Pour leur guide, c’est le bon Dieu, Allah s’est manifesté pour les aider, pour les féliciter et pour les honorer ! “Allah s’est révélé aux fidèles du FIS !!” “Ils ont vu, de leurs propres yeux, le nom du bon Dieu inscrit dans le ciel. Le miracle !”  Depuis ce jour-là, la société algérienne s'enterre, et de plus en plus, dans la boue de la fausse conscience politico-religieuse. Prise en otage par le charlatanisme religieux, politique, et médiatique. Notre société, de plus en plus, s’islamise, se vide de l’intelligence, de la raison. Et les intellectuels de la lumière désertent la scène. Et voici en 2014, cette société, qui glorieusement, avec fierté, a enfanté Djamila Bouhired, Kateb Yacine, Abdelkader Alloula, Mouloud Mammeri, Mohamed Khadda, Tahar Benaïcha… se trouve entre les mains d’un certain  charlatan nommé Bellahmer. Guérisseur de toutes les maladies organiques et psychologiques : de la stérilité jusqu’au cancer ! En génie religieux-médical, il mène une guerre magique pour libérer les citoyens, ses patients, de tous les Satans, les djinns et les mauvaises âmes.    Les charlatans avancent et la raison recule. L’obscure s’établit et la lumière s’éclipse.  Le fanatisme se généralise. En 2016 un autre charlatan appelé Dr Zaïbat, appuyé par les médias télévisuelles conservatrices et propagandistes, soutenu par le ministère de la Santé, annonce qu’il vient de découvrir avoir un remède magique pour les diabétiques. Un miraculeux médicament appelé RHB “Rahmat Rabi” (Clémence du Dieu). Ce charlatan scientifiste a trouvé en la société algérienne fanatisée un espace humain prêt à accepter ses mensonges.
En 2018, au village de Djediouia, à une quarantaine de kilomètres de Relizane, le bouc d’un éleveur donne du lait béni ! Une fois l’information a été donnée par les médias fanatisés et islamisés, le village de Djidiouia s’est métamorphosé en lieu de pèlerinage médical ! Des quatre coins  d’Algérie les hommes et les femmes se bousculent devant la demeure du propriétaire de ce magique bouc afin de s’offrir une dose du lait du béni bouc. Une fois de plus, et après l’urine du chameau qui guérit le cancer, voici le lait du bouc qui traite toutes les maladies chroniques !  Tout ce charlatanisme à caractère religieux ou scientifiste est appuyé et soutenu par les forces dormantes de l’intégrisme et de l’obscurantisme. Il est diffusé et pris en charge par des médias télévisuels conservateurs qui nuisent à la santé culturelle, spirituelle et intellectuelle de notre société. Dans un pays où la roqya remplace l’ordonnance médicale. Le charlatan avant le médecin. Dans une société où les gens ont tété un bouc, où les gens ont écouté la brebis de Biskra qui a parlé en arabe annonciatrice d’une catastrophe, en ce temps même les autres, les mécréants, les occidentaux ont réussi à cloner, dans leur laboratoire, la brebis Dally ! Dans une société pareille, la nôtre, qui sommeille dans le fanatisme, la démocratie ainsi que la citoyenneté sont menacées.  Depuis le nom d’Allah au laser, passant par le nom du Prophète écrit sur la pastèque, et jusqu’au bouc au lait béni, la société algérienne dérive, s’égare loin de la modernité et de la conscience historique.

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
13 réactions
abel le 19/04/2018 à 21h09

Nous sommes sans aucun doute le pays déserté par Dieu et ses anges. DIEU de Vérité, viens à notre secours!

Argaz le 20/04/2018 à 19h06

Malheureusement cette mentalité de charlatanisme qui gangrène une bonne partie de la société algérienne a encore de beaux jours devant elle. Est-elle due à l’inculture et à l’analphabétisme ou à la nature sociologique et identitaire d’une partie de notre peuple ? Il est certain que la croyance en une certaine idéologie sectaire est à même d’encourager ce genre de comportement insensé qui faut-il le dire est complètement étranger à nos valeurs ancestrales.

ASSIL le 22/04/2018 à 9h31

Tout comme le reste du monde, notre société a ses dérives absurdes de personnes ou de groupes.Le charlatanisme oeuvre de l'homme et expression abjecte de l'esprit a de tout temps fait partie de l'histoire des cultures et des croyances.De ce berger en Palestine qui déclara que son bouc donnait du lait miracle à la brebis parlante ,des guérisseurs miracles Marocains aux illusionnistes Soudanais . Les récits sont similaires à des détails prés. La bêtise humaine ne connaît pas de frontière......

ASSIL le 22/04/2018 à 9h32

....,l'ambition démesurée des hommes n'a ni une nationalité ni une religion.David Koresh, gourou de la secte des Davidiens a fini son parcours par un extrémisme fou au point de sacrifier ses adeptes dans les évènement de 1993 à WACO "USA" ,bilan 74 morts.Shoko Asahara gourou du mouvement vérité suprême Japonais n'hésita pas a commanditer une attaque au gaz sarin dans une des stations du métro de Tokyo causant la mort de 12 personnes et plus de 5000 blessés suite à la panique....

ASSIL le 22/04/2018 à 9h33

..La faiblesse et vulnérabilité des uns, l'ignorance et désespoir parfois des autres face aux esprits machiaveliques animés par la folie derrière le profit et l'éblouissement de grandeur engendrent le charlatan, le gourou,le faux prophète et guide spirituel.Jo Di Mambro qui s'était déclaré prophète ira jusqu'a organiser un transit vers la planète sirius par des meurtres et des suicides collectifs simultanémént en Suisse et au Canada en 1994 ,bilan 53 morts. Le charlatanisme n'est ni Islamique...

ASSIL le 22/04/2018 à 9h34

....ni Arabe, il est humain. Depuis les plaines des Indiens d'Amérique au Gange pollué sacré des Hindous Bouddhistes en passant par les jungles de l'Afrique profonde,....le mélange du reve à la domination et la spiritualité au profit et tentation n'ont toujours pas fait bon ménage. Sauf que le charlatanisme en occident et pays civilisés a pris d'autre forme plus technologique plus adaptés aux sociétés évoluées.Les loges maçonniques,les organisations liées à l'église de scientologie ....

ASSIL le 22/04/2018 à 9h34

......qui sont de toute évidence des mouvements nocives tout comme l'extrémisme religieux d'une dangerosité prouvée. Le charlatanisme est condamnable,c'est une action souillant le monde spirituel et une expression dénaturante de limage de croyance...Nous ne détenons ni le monopole de cette pratique ni les records ,nous sommes juste une société tout comme le reste du monde qui a ses sa culture sa religions , hélas , aussi ses dérives et absurdités.......ASSIL KSEL

hanna le 23/04/2018 à 15h08

Une méthodologie vicieuse qui consiste à exposer des malheurs sociaux pour viser essentiellement l'identité de cette nation glorieuse. En médecine on s'arrête pas à la pose de diagnostic sans rien faire!! Il faut pratiquer le geste salvateur et c'est ça qui fait la différence,jugule l'urgence et contribue au rétablissement à un état meilleure!!!

rezki56 le 24/04/2018 à 18h04

Le problème des problèmes des pays arabes musulmans et les pays du du Maghreb Musulmans est lié étroitement aux déviations dans la juste compréhension et l’interprétations des textes sacrés dont l’impact n’est pas à sous estimer, un texte divin mal compris est pire qu’une arme la plus redoutable des armes biologiques, ce qui se passe dans certains pays arabes en est le résultat, on aurait jamais pensé que l’impact de l’incompréhension ou de la mauvaise interprétation d’un texte suite...

rezki56 le 24/04/2018 à 18h09

d’un texte religieux pourrait détruire tout un pays. Ces moments désastreux vécus dans ces pays, ne date pas d’hier il a commencé bien longtemps qu’on l’imagine, la première étincelle a pris naissance au moment ou les livres d’Ibn Rochd furent brûlés, et le mot de Zendik fut prononcé, depuis l’esprit critique a pratiquement disparu, laissant libre courts au fatalisme et à l’immobilisme intellectuel exceptionnellement en Orient, dont les effets nous les subissons jusqu’à nos jours, suite...

rezki56 le 24/04/2018 à 18h12

nous les subissons jusqu’à nos jours, par l’inexistence et manque de savants de la trempe de grands Maîtres, comme Ibn Rochd, Ibn Khaldun, exceptés certains de nos contemporains que nous n’avons jamais pris en considération ces écrits comme Mohamed Arkoun et d’autres…L’école est la première responsable de ce qui passe dans la cité, est le produit de notre école, quand celle-ci est meilleure, la cité se portera bien, et tout fonctionnera à merveille. Tout est lié à l’école suite...

rezki56 le 24/04/2018 à 18h13

Tout est lié à l’école quand celle-ci est bien administrée, le reste suivra.

Argaz le 25/04/2018 à 21h00

Nous ne sommes pas en train d’établir un canevas comparatif des niveaux de charlatanisme induit par la méconnaissance des dogmes des religions mais bien pour tenter de comprendre le fil conducteur menant à ces dérives. Et le fait d’insister sur le charlatanisme islamique porte en soi cette réaction passionnée de vouloir crier haut et fort son désarroi, une manière aussi de se sentir concerné en même temps se servir de cet espace pour attirer l’attention de qui de droit pour mettre le holà !

Commentaires
13 réactions