Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

chronique / ACTUALITÉS

Lettre ouverte au prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman

Amine Zaoui

Bonjour, Majesté le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman. Je suis fils de Tamazgha, un Algérien, arrière-arrière-fils de Chachnaq, de Juba 2 et de Massinissa, permettez-moi de vous écrire pour vous dire ce que j’ai, envers votre pays, et dans le cœur et sur le cœur.
Cette lettre, certes n’est pas diplomatique, elle n’est pas non plus habile, parce que  je l’ai voulue vraie et transparente, sans gant et sans rhétorique aucune ! Majesté prince héritier Mohammed Ben Salman : de toute ma vie intellectuelle, je n’ai jamais adhéré à la politique de l’Arabie Saoudite, culturelle soit-elle, religieuse ou politique, qu’importe. Dans mes écrits, j’ai toujours rangé l’Arabie Saoudite, plutôt le régime saoudien, dans le clan des méchants. Bien que le royaume de l’Arabie Saoudite (El Hedjaz) soit située dans cette terre sur laquelle le Prophète Mohamed est né, a fait ses premiers pas, a accompli ses prières et ses guerres, la terre où le Prophète a reçu la Révélation, où il est mort, où il a été enterré, j’ai toujours assimilé cette terre au pays de Satan.
Quoique cette terre, dans l’imaginaire musulman, soit liée au sacré musulman, je l’ai toujours imaginée, vue, comme un lieu de complot, de corruption et de tricherie. Bien qu’il y ait sur cette terre la Kaâba avec la pierre noire, le sacré musulman par excellence, j’ai toujours vu cet édifice comme un lieu qui cache en lui, derrière ses prières, en ses prieurs et ses hadjis, d’énormes enjeux politico-économiques impurs. À l’image de beaucoup d’autres observateurs, j’ai toujours pensé que cette terre riche par sa nature et par le Ciel, demeure l’essence de la malédiction qui frappe la femme, pas uniquement dans votre terre (l’Arabie Saoudite) mais aussi dans la nôtre et dans toute la terre d’Islam. C’est de cette terre sainte musulmane, à partir de votre pays, par les écrits de ses ulémas salafistes et acharnés, à travers vos prédicateurs pervers qui habitent les écrans de vos télévisions et les nôtres, que la foudre malédiction a été lancée contre la femme, contre sa liberté.
À cause de ces ulémas et leurs écrits, de ces chaînes de télévisons et de leur sermonneurs, le mot “musulman” a été souillé.
Par cette horde de charlatans religieux, votre islam violent a envahi le nôtre, et confortablement, il a été installé dans notre pays, dans nos mosquées, dans nos écoles, dans nos familles, dans nos plats et dans nos verres.
À cause de vos soldats islamiques wahhabistes, nous avons perdu notre culture identique et notre langue maternelle. Aujourd’hui, majesté prince héritier Mohammed Ben Salman, en écoutant, en lisant vos propos courageux et fracassants, après maintes hésitations, j’ai décidé de vous écrire afin de vous dire mes sentiments de satisfaction et ceux de la plupart des Algériennes et Algériens. Je vous dis : bravo. Bravo et merci pour votre position courageuse et intransigeante, d’abord, contre les frères musulmans. Ces mêmes frères musulmans étaient, et ils le sont toujours, la source de tous les maux, ou presque, dans notre pays, l’Algérie. Ils étaient et ils le sont toujours,  source du mal dans le monde musulman. Ils sont, ces mêmes frères musulmans, aussi la source du mal qui embrase l’Occident, là où les communautés musulmanes se sont installées dans l’espoir de vivre et de partager le bonheur humain. En toute franchise, Majesté le prince héritier, je vous dis aussi bravo. Bravo pour votre déclaration contre le mal du wahhabisme, semence diabolique. Cette idéologie fasciste qui a gangréné notre pays, le Maghreb, la terre de Tamazgha. En toute clarté, et sans nuance aucune, je vous dis bravo aussi pour avoir muselé les milices d’Al amr bil maarouf wa annahyi ani el monqar, cette police immoraliste gardienne de la morale. Bravo pour vos positions positives envers la liberté de la femme saoudienne. Bravo pour avoir appelé au retour de la musique, au retour de la fête dans le pays des Mu'allaqât, dans votre pays l’Arabie Saoudite.  Bravo parce que vous avez décidé d’ouvrir les salles de cinéma aux Saoudiennes et aux Saoudiens, espaces interdits depuis la création du royaume. Chez nous, à cause de votre idéologie wahhabiste associée à celle des frères musulmans, à cause des prêches de vos prédicateurs dans nos mosquées et dans nos têtes, nous avons fermé six cents salles de cinéma !!! Et nous avons fait retourner les sœurs de Djamila Bouhired et les petites-filles de Djamila Bouhired à la cuisine et à la vaisselle !
Vous rêvez de faire de votre pays une terre de vie, une vie émouvante pour les vivants, et c’est légitime, en cette même heure, nous en Algérie, nous activons pour faire de la vie de notre peuple une vie du Jugement dernier ! L’Algérien qui représentait l’image de l’homme émancipé dans le Monde arabe et dans le Maghreb, s’est  métamorphosé en saoudien wahhabiste ou en khwandji, dans le costume, dans la barbe, dans les paroles, dans le rêve, dans la haine de l’autre. Vous, de plus en plus, vous détachez de vous-mêmes et nous, de plus en plus, nous collons à vous et nous nous détachons de nous-mêmes ! Nous sommes le pays de cheb Khaled et de Mohammed Dib, de cheikha Remiti et de Kateb Yacine, de Dahmane El Harrachi et de Tahar Djaout, de Maurice El Madioni et de de cheikha Titma et de Mohamed Khadda, de cheikh Raymond et de Mouloud Mammeri… ce pays de tout ce beau monde est devenu pays des choyoukhs wahhabistes et les prédicateurs des frères musulmans. Mais le combat est continuel. Majesté, prince héritier Mohammed Ben Salman, par vos positions courageuses : contre le voile imposé aux femmes par la charia islamique politisée, contre le wahhabisme fascisant, contre les frères musulmans, contre les milices de la morale Al amr bil maarouf wa annahyi ani el monqar, votre pays avancera vers la lumière, le nôtre suivra. Nous vous suivrons, tout simplement parce que quatorze siècles durant vous nous aviez pollué la vie et vous nous aviez violé et volé notre histoire.  L’Arabie Saoudite, votre pays, avec vous, avec vos idées modernistes, prendra dans ce début de ce siècle, la place qu’a occupée l’Égypte dans le siècle passé, celle des Taha Hussein, des Ali Abderrazak, des Qassim Amin, des Ahmed Chawqi, des Naguib Mahfoud... L’Arabie Saoudite deviendra-t-elle la nouvelle Égypte de ce siècle ?

A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
14 réactions
ASSIL le 22/03/2018 à 21h27

Sans vouloir m'impliquer dans cette confrontation classique qui a tendance a s’éterniser a savoir laïcité contre fondamentalisme. Car je ne me vois ni fervent d'une école théologique ni passionné zélé de la culture occidentale. Je voudrais tout de même exprimer mon point de vue sur la démarche du prince héritier Saoudien Mohamed Ben Salman,particulièrement son coup de poing ou sa "purge" qui a ébranlé plus d'un milieu. Il faut souligner que l'opération coup de poing par l'arrestation.....

ASSIL le 22/03/2018 à 21h28

de 11 princes et quatre ministres en exercices a été précédée par une vague d'arrestation d'intellectuels, d'activistes islamistes, d'économiste et des dizaines d'opposants au sein même du clergé monarchiste. Une opération aussi brutale, dirigiste d'un autoritarisme extrême au sein d'un milieu ou le partage du pouvoir était toujours objet de consensus entre princes et familles. L'acte spectaculaire du prince exprime à mon avis deux volontés ou plutôt deux objectifs un interne et l'autre externe.

ASSIL le 22/03/2018 à 21h29

Primo consolider au préalable un pouvoir personnel et une mise en garde et d'intimidation dans son entourage. Secondo sur le plan externe s'ouvrir sur la culture occidentale non pas pour satisfaire une majorité ou des pressions et exigences internes, mais en quête de crédibilité et légitimité internationale dans le but d'une concentration suprême du pouvoir. Opportunité que Trump a bien compris .Salman ne pourra jamais d'un revers de la main faire disparaître une tradition et une culture dans

ASSIL le 22/03/2018 à 21h31

l'exercice du pouvoir .Il manque manifestement de stratégie et ignore la transition en politique ,l'enthousiasme l’empêche d’être harmonieux . Son autoritarisme et ses actions expriment une ambition démesurée en usant de forme anarchique,machiavélique paradoxalement à des fins civilisationnelles. Lutter contre la corruption et réformer, c'est beau, mais par des formes légales, par des procès par des investigations par des institutions judiciaires sans donner l'impression que c'est lui la...

ASSIL le 22/03/2018 à 21h32

justice. Un hôtel réquisitionné et transformé en prison 5 étoiles ou le détenu paye sa liberté sans procès, sans procédures.Une première dans les annales des réformes politiques et la lutte contre la corruption. Une forme qui n'instaure pas la culture du "tout citoyen est justiciable" par la loi et non l'humeur du Roi.Salman est aussi ministre de la Défense ,il déploya son armada pour combattre les HOUTHIS en formant une coalition disproportionnée,la suite nous la connaissons tous.

ASSIL le 22/03/2018 à 21h36

Salman considère l'Iran l'ennemi numéro 1 avec l'argumentation nucléaire quand il parle aux occidentaux,alors que nous savons tous que le problème n'est pas à cause des potentialités militaires, mais que la haine entre CHIITE et SUNITES est historique.La guerre au Yemen coûte 7 milliards de dollars/mois au moment ou Salman demande a son peuple de serrer la ceinture avec blocage de pas mal de subventions et prônant l'austérité. Ce même homme qui se veut chantre de la lutte anti-corruption

ASSIL le 22/03/2018 à 21h37

se permet une toile de Leonard de Vinci à des millions de dollars et le château Louis XIV à 275 millions de dollars et un yacht à 500 millions de dollars ces dépenses extravagantes sont loin de refléter l'image d'un roi réformateur et redresseur....Politiquement parlant je pense que Salman a fragilisé l'Arabie Séoudite et il aura du mal a imposer sa diplomatie.Dans tous les cas de figures les Etats Unis seront gagnants.ils le sont déjà ...

ASSIL le 22/03/2018 à 21h39

Dans le cadre de sa vague de tolérance et l'amour de l'art ; entre cheb Khaled et Marcel khalifa ce dernier n'a aucune chance d’être convié.......ASSIL Ksel

yennayer le 23/03/2018 à 9h40

Je suis ZAOUI.Je suis debout et je vous soutien. Vous avez dit des vérités que beaucoup de nos citoyens n'osent pas dire. J'ajouterai même que la doctrine wahhabite est le fascisme du monde musulman actuelle et du monde moderne. Il est temps que nos citoyennes et citoyens se réveillent et se séparent à jamais de ce courant salafiste obscurantiste. Ce courant qui tue nos femmes, leurs impose le voile qui doit cacher ses cheveux comme si Dieu se trompait en mettant les cheveux sur son crane.

yennayer le 23/03/2018 à 9h42

Honte à ces gens qui n'arrêtent pas de diaboliser nos femmes sous le couvert de la religion. Le mal de la société musulmane n'est pas lié à la femme mais je dirais plutôt à l'homme musulman habitué au pouvoir sans mérite et au reine sans partage. L'homme musulman du 20 siècle devrait accepter que la femme et l'égale de l'homme et arrêter de se cacher sans cesse derrière Dieu et la religion. Alors, OUI, je soutien le PRINCE s'il veut faire barrer la route au wahhabisme et salafisme.

yennayer le 23/03/2018 à 9h57

Une société moderne est bâtie sur le mérite sans aucune discrimination de sexe : les femmes et les hommes sont par tout égaux . Point et au travail. -_-

Argaz le 23/03/2018 à 18h30

Louange à Dieu qu’il y est en ce IIIe millénaire et dans le pays de Thamezgha, un Algérien arrière-arrière-fils de Chachnaq, de Juba 2 et de Massinissa pour dire tout haut nos pensées à l’endroit de l’Arabie Saoudite et sur le dérapage du Message de l’islam tolérant, ce que tout algérien lambda pense tout bas en son intime conviction. Cette manière unique en son genre interpeller le protecteur de tous les musulmans est un prélude au réveil de la majorité silencieuse. Bravo, mille fois bravo!

hanna le 26/03/2018 à 11h16

Personne ne pourra faire le travail à notre place ni l'Emir ni le Roi ni quiconque,c'est la réalité et le pragmatisme. Chaque pays a sa spécificité et nous avons la notre ,il faut faire face aux enjeux de l'extérieur et de l'intérieur,nous devrons immuniser et sécuriser notre jeunesse sur le plan éducatif et intellectuel sans chercher le coupable et sans jouer la victime. Beaucoup de travail sur soi même nous attend avant de planer ailleurs.

Lamristif le 15/04/2018 à 12h36

Considérer l'Iran musulman comme un ennemi juré et prendre pour ami Israël, état fasciste et raciste, en fermant les yeux sur ses crimes et sur le sort de Jérusalem est une forfaiture historique grave. Tout le reste n'est que poudre aux yeux destinée à amadouer l'occident. L’avènement de Mohammed Ben Selmane est un châtiment divin pour tous les Musulmans.

Commentaires
14 réactions