Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Civilisation et spiritualité

Civilisation et spiritualité

La droiture

Pour le Prophète (sws), l’éthique du vivre-ensemble implique l’honnêteté, la rectitude et la confiance. Avant même la descente de la Révélation, le Prophète (sws) était surnommé Al Amin, l’homme digne de confiance, de la sûreté du cœur. Un événement historique, en l’an 604, rapporté par les chroniqueurs, va marquer le Prophète (sws). Le temple sacré de la Kaâba a subi des dommages à la suite d’inondations dues à des pluies torrentielles, puis fut partiellement détruite par un incendie.
Après sa reconstruction, effectuée avec des fonds licites et bien acquis, les tribus discutaient âprement  pour savoir qui allait remettre dans son socle la pierre noire sacrée, qui, selon la tradition, fut ramenée du Paradis et transmise par l’archange Gabriel à Adam, lors de sa première construction. C’est Muhammad (sws), à l’âge de 34 ans, qui eut le privilège de la remettre à sa place. Dans l’enceinte du sanctuaire, les chefs de tribus décidèrent de s’en remettre à l’arbitrage de la première personne crédible qui se présenterait.
À cet instant, Muhammad (sws) entra. Il était unanimement reconnu comme un homme droit, digne de confiance (al-Amîn). Tous acceptèrent de s’en remettre à son jugement. Celui qui allait devenir le Prophète étendit alors  son manteau, et y mit la “Pierre noire”. Puis, il demanda aux chefs des tribus de tenir chacun un bout du manteau. Ils le soulevèrent, à la hauteur de l’emplacement de la “Pierre noire”, et le Prophète la remit lui-même à sa place. La paix fut sauvée, l’unité du peuple de La Mecque préservée et la Kaâba restaurée : “En vérité, le premier temple qui ait été fondé à l’intention des hommes est bien celui de La Mecque, une bénédiction et une bonne direction pour l’Univers” (3 -96).
Le Prophète (sws) s’adresse à toute l’humanité pour éduquer à l’adoration vraie et à la droiture. Par miséricorde, il l’avertit : “Dis : Je ne suis qu’un Avertisseur et un Annonciateur…” (7-188). Le but est d’aider les humains à assumer leurs responsabilités, trouver le bonheur et sauver leur âme : “Ô Muhammad ! Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’Univers” (22-107). Cela est valable pour tous les temps et tous les lieux.
Le Prophète (sws) fut envoyé en signe de miséricorde à tous les humains, aux animaux, aux plantes, aux cieux et aux êtres subtils, nul n’est exclu, tout musulman le reconnaît. Dieu lui même s’est défini comme Miséricorde : “... Votre Seigneur s’est prescrit à lui-même la miséricorde...” (6-54). Sa Miséricorde concerne toutes les créatures : “Ma Miséricorde s'étend à toutes choses...” (7-156). Dans un hadith authentique, le Prophète a précisé : “Quand Dieu fit la création, il écrivit au-dessus de son trône : Ma Miséricorde dépasse Ma colère.”    


M. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER