Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Civilisation et spiritualité

Civilisation et spiritualité

Le Prophète universel

Il est Envoyé et Prophète universel de la fraternité, au profit de toute l’humanité. La notion de nabî, “prophète”, est différente de celle de rasûl, “messager”. Ces deux missions sont complémentaires. Elles renvoient à une nuance entre deux catégories d’élus investis d’une mission apostolique : le Messager de Dieu, ou Envoyé de Dieu, est l’être ayant reçu un message divin, ou un livre sacré, avec l’ordre de le transmettre aux hommes. Le Nabî est un prophète qui reçoit un enseignement divin. Tout messager est prophète, la réciproque n’est pas nécessairement vraie. Muhammad (sws) est à la fois Nabî et Rasûl, Prophète et Messager de Dieu. Il est le Prophète. L’excellence et l’universalité mohammadienne réunissent tous les aspects des qualités des envoyés et celles magnifiques de sa mission de Prophète final. Ainsi, dans toutes les langues, lorsque l’on dit “le Prophète”, tout le monde sait qu’il s’agit du prophète de l’islam. Le Sceau des envoyés, le Prophète (sws) pour la dernière phase de l’histoire de l’humanité. Il ordonnait la fraternité humaine : “Alors aime pour ton frère ce que tu aimes pour toi.” Le Prophète (sws) autorisait l’émulation, l’envie de se surpasser, de se dépasser, en suivant l’exemple de ceux qui ont réussi. En effet, le Prophète (sws) soutient la volonté d’égaler la science et la sagesse des autres : “Il n'y a d'envies justes que dans deux choses : un homme à qui Dieu a donné de l'argent qu'il dépense dans la vérité, et un homme à qui Dieu a donné la sagesse avec laquelle il juge et qu'il enseigne.” La langue arabe dans le Coran a plusieurs notions pour désigner la personne humaine : shakhs, l’individu : fard, un être humain : ‘insân, l’être en soi : dhât, un humain : bashar, un être créé : abd… ;  fils d’Adam : adami… Les humains, nass, doivent s’apprécier et établir des relations fructueuses, mutuellement bénéfiques. Nul n’a le monopole de la vérité. Lors des moments de confrontation, le Prophète enseignait que la résistance, telle que l'autorise l'islam à titre exceptionnel, ultime recours, et dans certaines conditions – car la fin ne justifie jamais les moyens –, a pour but d'éviter que la violence destructive, agressive, anarchique ne dégénère, d'empêcher son extension et sa répétition. Il s’agit de préserver la dignité, la fraternité et la paix. Ces vérités sont ignorées par les uns et bafouées par d’autres.                             


 M. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER