Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Autres / Civilisation et spiritualité

Civilisation et spiritualité

L’équité

À celui qui lui a demandé s’il peut faire aumône des deux tiers de sa fortune, selon Bokhari, le  Prophète (sws) a répondu : “Non, donne le tiers. Il vaut mieux que tu laisses tes héritiers aisés plutôt que de les laisser dans la misère, obligés de tendre la main aux gens.”  Le Coran donne la mesure, tout en appelant à l’excellence : “Ô croyants ! Donnez en aumône du meilleur de ce que vous possédez et des produits que Nous faisons sortir pour vous de la terre ! Ne vous précipitez pas sur ce qui est vil pour en faire dépense et que vous n'accepteriez vous-mêmes qu'en faisant la grimace ! Sachez que Dieu est Riche et Digne de louange.” (2-267).
Pour le Prophète (sws), l’humain est au centre de cette vision. On ne peut pas réduire l’activité économique à un calcul dont la mission serait de maximiser la production, le profit, le gaspillage. Pour le Sceau des envoyés, le travail ne sert pas seulement à produire des richesses et du profit, mais à contribuer au bien de la communauté, de l’humanité. L’acte économique ne peut se réduire à sa dimension matérielle ; il doit tenir compte de l’éthique.
Dans ce contexte, on demanda au Prophète (sws) ce qu’il y a de meilleur dans l’Islam, celui-ci répondit : “C’est de nourrir celui qui a faim et de dispenser le salut de paix (salam), aussi bien aux gens qu’on connaît qu’aux inconnus.”
Fixée par le Prophète (sws), le taux de la zakat, juste répartition des richesses – 2,5% – des biens non utilisés durant une année, favorise la solidarité sociale, la circulation des biens, la juste répartition.
En prélevant sur leurs biens l’allocation réservée à qui de droit, le Prophète (sws) précise que les croyants ne font que retourner au Seigneur une fraction des richesses qu’Il leur a données. Le sens de la vie réside dans le fait que nous sommes mis à l’épreuve des autres, du vivre-ensemble solidaire.
Le Prophète (sws) ordonnait de donner des aumônes en permanence, un verset a précisé que cela doit être fait au profit de tous, y compris aux non-musulmans : “Ce n'est pas à toi de les guider mais c'est Dieu qui guide qui Il veut. Et tout ce que vous dépensez de vos biens sera à votre avantage et vous ne dépensez que pour la recherche de la Face de Dieu. Et tout ce que vous dépensez de vos biens dans les bonnes oeuvres vous sera récompensé pleinement. Et vous ne serez pas lésés”. Après la révélation de ce verset, le Prophète a ordonné de faire l'aumône en faveur de toute personne qui la demande quelle que soit sa religion.


M. C.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER