Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Civilisation et spiritualité

Culture de la paix

Lire le Coran à l’aune de notre temps

Pour le croyant, le Coran est une Révélation. Livre sacré, récapitulatif, de synthèse, qui se soucie de la condition humaine. Il a été transmis graduellement au Prophète, en langage humain, en langue arabe et dans le temps de l’Arabie du VIIe siècle usuel, pour aider toute l’humanité à connaître Dieu, et jusqu'à la fin des temps. Le but est de surmonter l’épreuve de l’existence, en vue de s’accomplir. Religion et monde, l’Islam interpelle. Il se veut valable en tous temps et tous lieux.
Chez des “croyants”, comme pour toutes les religions et doctrines, on observe la tentation de figer le passé. Il est légitime de revenir aux sources pour s’inspirer, mais avec un regard toujours nouveau, pour notre temps. Aucune lecture ne peut épuiser le “potentiel” de signification du Coran, qui est pluri-thématique sur des aspects permanents et d’autres conjoncturels, encore moins “fermer” l’interprétation. La Parole divine est inépuisable. Elle offre une vision de la culture de la paix pour tous les temps. Il est fort significatif que la 114e sourate, la dernière du corpus, le mot de la fin, soit intitulée l’humanité, les Hommes, l’Humain.  

Moment de révélation
Pour le musulman, jeûner c’est se mettre à l’écoute de la Révélation et penser à l’éternité. L’essentiel de l’interprétation du Coran est à la fois derrière nous, sur la base du Guide prophétique et sa sunna, mais aussi toujours devant nous, car le Coran et le Prophète nous responsabilisent. L’interprétation est dans ce que les croyants en font dans leur dialogue intime ou public avec leur Seigneur et leur Prophète. Le défi de chaque génération de croyants consiste à découvrir son propre moment de révélation, sans se couper de l’expérience des Anciens. C’est ce qui fait défaut pour nombre de sociétés musulmanes actuelles.
Pour bien montrer qu’elle tient compte de la condition humaine, la Révélation s’est étendue sur vingt-trois ans, dans un contexte déterminé qui est celui de l’Arabie et du monde du VIIe siècle, mais en même temps elle dépasse ce moment et ce lieu. Le contexte historique de la “descente” du Coran est celui de la guerre entre deux empires et la décadence générale du monde d’alors.
En l’an 610, date du commencement de la révélation coranique, l’empereur Héraclius (575-641) régnait à Constantinople sur l’Orient méditerranéen. Cet empire était en guerre avec la Perse de Chosroes II (591-628). Le Coran prévoit la défaite puis la victoire de Byzance : ce point est considéré par des commentateurs comme une prise de position en faveur de la culture de la paix et du monothéisme contre le polythéisme et le manichéisme. Le Coran s’oppose aux désordres et à l’oppression, les musulmans doivent le comprendre.
La Révélation surgit pour dépasser la situation de guerre et projeter l’humanité vers un autre avenir, une nouvelle civilisation. Le Coran révélé en fragments, en étoilement, se présente comme un Texte à lire, une Voix à écouter et une Parole à méditer pour instaurer la paix dans les cœurs et des sociétés. Il vise à mettre fin à l’esprit anarchique, clanique et sectaire. Toute la Révélation se fonde sur la l’Unicité divine. La première précaution à prendre lorsqu’on interprète le Coran est d’éviter une lecture “calculée”. L’interprétation requiert de saisir, en premier lieu, la ligne principale et la cohérence du Texte qui vise la paix sur la base de l’Unité divine. En opposant des versets, ou en les isolant, nous perdons de vue l’essentiel.
Connaître le Coran et la sunna du Prophète, c’est comprendre la religion, l’identité, la mentalité et la réalité des musulmans. En sachant que l’islam s’adresse à toutes les races, les cultures et les nationalités. Il vise la coexistence locale et mondiale. Il est nécessaire de l’aborder avec un regard nouveau, pour qu’il soit lisible et audible, afin de lutter contre toutes les formes d’exclusion. Il y a trop de préjugés, de méconnaissances et de mauvaises interprétations à son sujet. Autour de ce Livre unique, explicité par la pratique du Prophète, se sont bâties la civilisation islamique et la vie des musulmans.
Il ne s’agit pas simplement de réinterpréter “le passé”, en lisant le texte sacré à la lumière des vérités du jour, encore moins dans un sens orienté par nos propres certitudes intellectuelles, nos préjugés et nos préférences idéologiques, mais de faire l’effort de se mettre à l’écoute. Pour découvrir un autre sens du monde pour notre temps en crise, où la culture de la paix est une valeur coranique de base. Contextualiser est essentiel pour adapter le Texte. La lecture d’un regard s’appuyant sur l’objectivité critique peut affirmer, comme l’énonce Jacques Berque : “Une relecture ne peut pas plus faire abstraction du caractère vénérable d’un tel texte, ce texte fondamental qui commande le respect. Ceux qui, sans préparation, abordent cet ensemble, se sentent débordés par sa profusion et son apparent désordre. Si l’on approfondit l’examen, l’on révisera ces impressions superficielles.” Si l’on aborde ce texte singulier avec des préjugés, le rythme, la combinaison des thèmes, les répétitions peuvent, en effet, décontenancer, pas seulement les énonciations. L’ordre d’exposition répond à un ordre qui n’est pas donné d’avance. Il faut y être attentif pour saisir que c’est un ordre singulier, synchronique, qui réalise des entrelacs et vise la responsabilisation, l’ouvert et l’éveil.

Iqra, lis !
Lire et interpréter le Coran afin de comprendre ses objectifs, et ses visées pour bâtir une cité juste, est légitime, afin de faire reculer l’ignorance, l’obscurantisme et l’intolérance. Iqra’, “lis”, est le premier mot révélé, qui montre que nous devons réfléchir et penser la vie en société. Ce mot polysémique a des implications et renvoie à la notion de livre, de savoir et d’exercice de la raison éclairée par le cœur, dimension perdue de vue actuellement. Le Coran, livre de la vraie culture de la paix, contrairement aux préjugés, n’est pas clos, ouvert il s’adresse d’emblée à la raison, tout en touchant les “cœurs” et l’âme, tout l’être. Près d’une centaine de fois, il est fait appel à l’exercice de la raison, comme acte fondamental : “C’est ainsi que Dieu vous explique Ses versets, afin que vous raisonniez” (2 -242) ; “N’as-tu pas vu comment Dieu propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s’élançant dans le ciel ?” (24 -14) ; “Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Êtes-vous donc dépourvus de raison ?” (2 -44).
Le Coran précise qu’il utilise des exemples, le mode allégorique et parabolique du langage, pour décrire le mystère, tel celui de la différence de cultures : “Dieu ne répugne nullement à prendre pour exemple un moustique ou tout être aussi grand soit-il. Les croyants y découvriront la vérité venue de leur Seigneur, pendant que les négateurs se demanderont : ‘Quelle signification Dieu a-t-Il voulu donner à cet exemple ?’ Par de tels exemples, Dieu égare bon nombre de mortels, et en dirige autant vers leur salut éternel. En vérité, Dieu n’égare que les êtres pervers”. (2 -26) C’est une pédagogie divine. Le Coran se définit comme une Parole et un Écrit, qui a pour but d’aider l’être humain, présenté comme créature privilégiée, doué de raison et du cœur, représentant de Dieu sur terre, à assumer ses responsabilités pour saisir l’unité du monde et de l’humanité, l’Unicité divine, et trouver le chemin de la paix et de l’équilibre. Fait fondamental, car l’humain, aujourd’hui, ne sait plus qui il est et où il va. Face à la culture des autres, l’homme moderne a des difficultés à pratiquer l’hospitalité et à réaliser des synthèses. Le Coran prend en compte la condition humaine, à commencer par la diversité présentée comme une richesse. Interpréter ce Texte, qui “touche”, depuis des siècles, des millions d’hommes et de femmes de toutes races, cultures et sociétés, c’est l’aborder dans ses significations, ses objectifs, sa composition, trouver le lien entre les versets, les chapitres, découvrir l’unité et la ligne dominante. Il se veut couronnement de la révélation abrahamique, monothéiste. D’un autre côté, l’objectif est de comprendre que toute écoute et lecture sont interprétations, car le texte est ouvert à la réceptivité singulière de chacun. L’Islam s’adresse à toute l’humanité, aux facultés raisonnables de l’homme libre, afin qu’il prenne conscience de la réalité de l’existence créée selon le projet divin : “Comment pouvez-vous renier Dieu qui vous a donné la vie en vous tirant du néant, qui vous fera ensuite mourir, puis vous ressuscitera, pour vous ramener à Lui !” (2 -28) Les musulmans doivent repenser l’Islam des Lumières pour  se ressourcer, et sortir des approches fermées. Penser l’Islam aujourd’hui, c’est prendre du recul par rapport aux dérives qui caractérisent un monde en crise. Une compréhension et interprétation du Coran sont une exigence, afin de se tenir loin des extrêmes et fortifier la culture de la paix.Le Coran est clair : “Dieu ordonne la justice, le bel-agir, la libéralité envers les proches ; Il proscrit la turpitude, le blâmable, la démesure ; Il vous exhorte, en attendant de vous que vous méditiez” (5-90). Il s’agit de l’impératif de respecter autrui. Â suivre.

M. C.
Professeur des universités, lauréat du prix Unesco du dialogue des cultures, auteur de : Le Coran et notre temps, Anep, Alger, 2012 et Albouraq Paris.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER