Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Civilisation et spiritualité

Culture de la paix

Unité et pluralité des spiritualités

Le vivre-ensemble est un concept musulman ancien de quinze siècles. D’où l’intérêt que je lui accorde depuis longtemps. L'islam n'a pas été révélé au Prophète Muhammad (sws) comme une foi nouvelle coupée de l’Histoire, mais comme le rappel final du monothéisme d'Abraham, qui s'est révélé dans le judaïsme, le christianisme et d’autres spiritualités monothéistes. L'histoire du Salut est attestée. L’islam reconnaît l’unité du genre humain et respecte la pluralité des chemins, des cultures et des religions. Tous les prophètes bibliques et tous les envoyés à travers l’histoire sont vénérés. C’est une culture de la paix liée à la reconnaissance d’une tradition primordiale. L’islam s’affirme d’emblée comme religion abrahamique : “Qui donc professe une meilleure religion que celui qui se soumet à Dieu, tout en faisant le bien et en suivant le culte d’Abraham, ce monothéiste exemplaire dont Dieu a agréé l’amitié ?” (4-125). La filiation historique des “Arabes” à Abraham est incontestable et double, généalogique et spirituelle, notamment à partir d’Ismaël.

Éduquer au respect du droit à la différence
Des musulmans et des non-musulmans oublient que le Coran est le Livre qui s’adresse à toute l’humanité et rappelle et confirme les autres livres sacrés. Il accomplit, dépasse et non pas annule les différentes étapes de l’histoire du Salut. Il se définit comme  rappel et récapitulatif des révélations antérieures : “Tous les récits que Nous te rapportons sur les prophètes sont destinés à raffermir ton cœur. Tu y découvriras la vérité ainsi qu’une exhortation et un rappel à l’adresse des croyants» (11-120).
Ce Livre des livres les ordonne, les commente et s’interprète lui-même. Il s’adresse autant aux musulmans, aux autres croyants, qu’aux agnostiques. Le Coran non seulement accepte le pluralisme et le débat mais, plus encore, il intervient dans les controverses en lançant des défis. Il ouvre des perspectives et pose comme naturelle et bienfaisante l’unité et la diversité des humanités : “Ô humains ! Nous vous avons créés d’un homme et d’une femme, et Nous vous avons établis en peuples et en tribus pour que vous appreniez à vous entre-connaître. Le plus noble d’entre vous, aux yeux de Dieu, est le plus pieux. Et Dieu est Savant et bien Informé” (49-13).
Dans ce sens, il est impérieux de respecter autrui différent : “Ô vous, les croyants ! Que certains d'entre vous ne se moquent pas des autres ; Ne vous calomniez pas les uns les autres ; Ne vous lancez pas des sobriquets injurieux ; Ne dites pas de mal les uns des autres” (49-11/12). Il exige de respecter le droit à la différence et d'être juste : “Ô vous qui croyez ! Tenez-vous fermes comme témoins, devant Dieu, en pratiquant la justice. Que la haine envers un peuple ne vous incite pas à commettre des injustices. Soyez justes ! La justice est proche de la crainte de Dieu” (5-8). Le Coran précise : “Rappelle-leur tout cela ! Car ton rôle se limite à rappeler, et tu n’as sur eux aucune autorité” (88-21/22).
Pour le croyant musulman, Dieu appelle les musulmans à respecter l’unité et la diversité, comme projet et richesse, à aimer tous les prophètes et ne faire aucune différence entre eux. Le Coran indique que les révélations faites au Prophète de l’islam sont issues d’un “Livre” placé auprès de Dieu de toute éternité. Les feuillets d’Abraham, la Torah, les Psaumes et l’Évangile et d’autres textes sacrés inconnus sont les parties précédemment révélées à partir de cette Source divine commune.
Le Coran rappel l’histoire, parfois revue et corrigée, des envoyés, des prophètes, depuis Adam jusqu’au Messie Jésus fils de Marie, temps qui a précédé celui du Sceau des prophètes : “Tous les récits que Nous te rapportons sur les prophètes sont destinés à raffermir ton cœur. Tu y découvriras la vérité ainsi qu’une exhortation et un rappel à l’adresse des croyants” (11 -120). Les convergences ne sont pas mineures. Le mystère des divergences doit être respecté, d’autant que nul n’a le monopole de la vérité. Certes, des intellectuels critiquent une forme apparente d'exclusivité de la vérité que proclame le Coran, telle : “La vraie religion pour Dieu, c’est l’islam” (3-19) et “J’agrée l’islam comme religion” (5-3). C'est se méprendre, car déclarer que l'islam est la religion du Vrai, n'exclut pas la part de vérité que les autres religions reflètent. De plus, des savants musulmans affirment qu'ici la notion d'islam est universelle. Elle inclut tous les envoyés.
De surcroît, respecter le pluralisme devrait aller de soi en islam, car le fondement de l’existence selon le Coran est la liberté responsable. Dieu respecte la liberté humaine. Il accompagne et ne surplombe pas : “Dis aux croyants, je suis proche” (2-186). Tout en se dénommant “religion du vrai”, l’islam reconnaît la pluralité des religions et leur part de vérité : “La vérité est que quiconque se soumet à la Volonté divine tout en faisant le bien, c’est celui-là qui recevra sa récompense du Seigneur et qui n’aura à éprouver ni crainte ni peine” (2-112).

Rapprocher les peuples
Pour les croyants, la volonté de rendre un culte pur à Dieu, d’apprendre à vouloir vivre ensemble et de rapprocher les religions est le cœur de la foi : “Dis : - Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : de n'adorez que Dieu, sans rien Lui associer, de ne pas nous prendre les uns les autres pour seigneurs en place de Dieu -. Puis, s'ils se dérobent, eh bien dites : Témoignez que nous sommes de Ceux-qui-se-soumettent” (3-64).
Cette vision n’évite pas les divergences et les critiques, elle respecte le droit à la différence. Par delà les différences, pour marquer la proximité, l’islam désigne avec estime les autres religions bibliques comme celles du Livre. Chacune affirme qu’elle est la voie parfaite. L’islam ne fait pas exception: “C’est Lui qui a envoyé Son Prophète pour indiquer la bonne direction et instaurer la religion de la Vérité qu’Il fera prévaloir sur toute autre religion. Et Dieu suffit amplement pour en témoigner” (48-28).Strict et parfait monothéisme, il ne prétend pas cependant détenir l’exclusivité de la vérité. Il respecte la part de vérité qui fonde chacune  et la possibilité du Salut pour tous : “Certes, ceux qui ont cru, ceux qui ont adopté le judaïsme, les chrétiens, les sabéens, quiconque parmi eux a cru en Dieu, au Jugement dernier et a pratiqué le bien trouvera sa récompense auprès de son Seigneur et ne ressentira ni crainte ni chagrin” (2-62). La pluralité entre dans le dessein Divin : “Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différends” (48-5)
La diversité fait partie du projet Divin : “Ses signes, la création des cieux et de la terre, et de la variété de vos langues et de vos teints” (30-22). L’optique en islam est celle du Dieu Un, commun, et de l’unité de l’humanité dans la pluralité, fondée sur le respect du droit à la différence. Les musulmans et les non-musulmans doivent savoir que l’islam, mis en pratique pour la première fois par le Prophète, se veut une voie qui n’exclut personne, celle du vivre-ensemble.


M. C.


(*) Professeur des universités, lauréat du prix Unesco du dialogue des cultures, auteur de  Le Coran et notre temps,
Anep, Alger, 2012.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER