Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

contrechamp / ACTUALITÉS

Bouteflika : un front populaire… “solide” pour “la stabilité”

Dans son message du 20 Août, le président Bouteflika a de nouveau agité le danger de “ces crises extérieures qui se jouent à nos frontières” et des “manœuvres internes et menaces externes” ciblant le pays.
“Face à ces défis et à ces dangers”, Bouteflika “exhorte” les “enfants de notre chère patrie (…) à (se) mobiliser pour la poursuite de l’édification et la mutualisation de toutes les potentialités de notre pays et à renforcer l’édifice d’un front populaire solide, afin de garantir la stabilité de l’Algérie…”. Pour contrecarrer “les manœuvres politiciennes et les tentatives de déstabilisation de nos rangs par des interprétations erronées ou en opposition aux préceptes de notre religion” et “faire face à tous les fléaux et en premier lieu la corruption et la drogue…”, le Président préconise “au chers enfants de notre patrie” de constituer un… “front national solide”.
La formule rappelle le fait historique de mobilisation des forces ouvrières et populaires en réaction aux assauts de l’extrême droite pour la prise de pouvoir en France au début des années 1930. Cette mobilisation aboutit à l’avènement, en 1936, du régime du Front populaire, promoteur d’une politique et d’une législation sociales révolutionnaires pour l’époque.
Le plus troublant dans son message est qu’après avoir demandé aux “enfants de la patrie” de “suivre les pas de nos glorieux moudjahidine et valeureux chouhada”, il les exhorte de “prendre exemple sur l’élite de notre société, les éléments l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, et les éléments des forces de sécurité qui consentent quotidiennement des sacrifices pour la sauvegarde de l’intégrité et la souveraineté de notre territoire national et la préservation de la sûreté et de la sécurité de notre peuple et de ses biens”. En plus des relents alarmistes du message, n’est-ce pas étrange que cette attribution exclusive de la fonction d’exemplarité et du statut d’élite de la société aux seules armée et police ? Nul ne peut sous-estimer le mérite des deux institutions qui, par leurs réalisations et leurs sacrifices, suscitent la considération nationale. Le peuple ne manque pas d’ailleurs de leur marquer sa sympathie et son attachement à certaines occasions, malheureusement souvent pénibles. Mais, cela établi, il y a bien d’autres secteurs qui sont le théâtre de performances et de dévouements qui valent à leurs auteurs d’être cités en modèles.
Intrigant discours militariste qui, dès son préambule historique, fait la part belle au contenu militaire du 20 Août au détriment de son contenu politique et réduit les résultats du Congrès de la Soummam à l’adoption d’un outil de relance de l’action armée, la création d’une structure politique permanente, venue… “en appui au bouclier politique” de la glorieuse Révolution de Novembre et à la confection d’“une charte traçant la route de notre Révolution jusqu’à la victoire”… seulement ? Un discours émis en plein mouvement de recomposition dans la hiérarchie militaire. Ce qui aurait pu relever de la vie normale d’une institution militaire. Mais pas lorsqu’on relève un général de soixante-seize ans et qu’on nomme un général de soixante-douze ans.
Dans une armée contemporaine, la présence dans ses rangs d’officiers d’un certain âge ne peut avoir de sens que politique.

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER