Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

contrechamp / ACTUALITÉS

Élection cherche candidats

Le sujet des candidatures pour la présidentielle 2019 commence à occuper les politiques et à préoccuper les observateurs.
Et dès que la question se pose, on constate que, pour les concernés comme pour les intéressés, la perspective est suspendue à la décision de Bouteflika, de rempiler ou de raccrocher. Et, au cas, très peu probable, où il raccrocherait, la suite dépendra de l’attitude qu’il adoptera alors : celle, inconcevable, de la neutralité ou celle, plus prévisible s’il renonce, de forcer la décision en faveur d’un successeur choisi.
Dans ce contexte d’expectative, on constate qu’à un an de l’échéance, les annonces de candidatures ne se bousculent pas. En tout cas, pas encore. Pas l’ombre de l’expression d’une quelconque ambition résolue. Le “débat” reste enlisé autour de l’alternative “cinquième mandat ou pas”. Un débat réduisant l’échange à cette alternative binaire : d’un côté, la position soutenant la capacité intacte de Bouteflika à remplir sa fonction et donc à la poursuivre, “s’il le décide” et, de l’autre, le camp de l’alternance priorisant, encore, l’argument de sa mauvaise santé.
Le contexte ainsi posé contraint toutes les ambitions à se mettre en attente et place Bouteflika en maître du jeu. Une partie de l’opposition, qui compte la fine partie de l’option démocratique encore en vie, a voulu contourner la difficulté en s’accordant sur le projet d’une candidature commune. En théorie, l’initiative vise à agréger les voix de l’opposition — ou au moins celles de l’opposition démocratique coalisée. Or, une autre partie de l’opposition, n’évoluant pas dans cette alliance, comme le FFS ou le PT, peut, d’ici à là, aller de ses candidatures propres. Il y a aussi l’opposition islamiste qui, pour l’heure, réserve ses initiatives. Mais le MSP, formation majoritaire dans ce courant, est-il encore dans l’opposition ? Il semble pencher pour une place dans une alliance restructurée autour du régime actuel. Cela sans compter “l’opposition qu’il soutient”.
On le voit, le black-out sur les intentions de Bouteflika pour 2019 gèle le peu de vie politique qui aurait pu exister dans un pays que le régime a, par ailleurs, mis en coupe réglée. Ce qui permet à Ould Abbes de jouer à l’acteur principal vu, qu’en principe, c’est de chez lui que devrait sortir la fumée blanche ou noire du prochain conclave. Et sachant qu’en l’état actuel du système de pouvoir, le président est obligatoirement le candidat du FLN.
Pour revenir au problème de candidatures, il plane un vrai risque de pénurie de postulants pour l’échéance prochaine. Si Bouteflika se présente, il élimine d’emblée les candidats du système, y compris ceux restés “en réserve de la République” qu’on ne reprendra sûrement pas dans le rôle de lièvres de luxe. À part Benflis, peut-être. Si le Président se ne se présente pas et parraine un continuateur, la partie sera aussi bien verrouillée et suscitera les mêmes réactions du sérail. Il restera au pouvoir à convaincre des “opposants” de jouer le jeu contre quelques ultérieurs dividendes politiques. Mais, pour le crédit du scénario, ces impétrants devront bénéficier d’un minimum de virtuelle représentativité.
On s’achemine vers une formalité de présidentielle sans enjeu. Et, donc, sans intérêt.

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER