Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

contrechamp / ACTUALITÉS

Le mandat des “indjazate”

C’est par le moyen d’une conférence de presse qu’Ouyahia a pris sa place dans le train de campagne pour le cinquième mandat.
En se rendant à une conférence sans ordre du jour, les confrères sont allés écouter un Premier ministre qu’ils soupçonnaient d’être en disgrâce parce qu’il se taisait et qu’ils croient maintenant en retour de grâce auprès de Bouteflika parce qu’un remaniement de surface l’a épargné.
Cet intérêt pour le sentiment présidentiel envers ses soutiens tombait bien ; il a permis au secrétaire du RND d’organiser l’annonce de son intégration à la caravane pour 2019 à travers une conférence de presse du Premier ministre.
Une conférence sans ordre du jour, parce que justement sans autre objet que l’avis d’insertion du RND dans la marche pour un cinquième mandat.
Du côté des journalistes, le contenu informationnel de la rencontre avec le chef de l’Exécutif importait bien moins que de connaître l’état d’esprit de leur locuteur au regard de la qualité de sa relation avec le Président. De ce point de vue, ils en eurent, comme de coutume, pour leur grade : une partie de surf sur des questions d’actualité déjà commentées par d’autres sources officielles (Maroc, Syrie, déclaration de l’ambassadeur de France, listes de produits interdits à l’importation…) pour justifier la rencontre qui s’avère être l’occasion pour Ouyahia d’exécuter son cantique sur les “indjazate” (réalisations) du président Bouteflika et de se mettre au diapason thématique de la cinquième édition électorale du régime. Voici donc le RND enfourchant le même argument de campagne et faisant route avec le FLN, sur le mode “side-car”, vers l’objectif partagé de 2019.
Nécessité fait loi : Ouyahia et le RND ne font que remplir leur condition d’existence politique  en se joignant au cortège présidentiel qui va s’ébranler. Il n’y a pas de problème de grâce ni de disgrâce, car, en face aussi, le renfort d’un tel promoteur de cinquième mandat est certainement le bienvenu : qui d’autre peut-il soutenir, et “prouver”, contre l’expérience et l’avis scientifique universels, et en jouant sur le décalage entre le temps politique et le temps économique, que la planche à billets fait baisser le taux d’inflation ?  
Encore un peu, et nous comprendrons qu’il faut accélérer la cadence de la machine à imprimer les sous !
Ils n’y a pas d’état d’esprit chez Bouteflika. Comme chez Ouyahia. Ils partagent le même attrait pour le pouvoir, le pouvoir total si possible. Sans émotion, justement. Et sans autre état… Dans la logique du régime et dans la stratégie qu’il s’est forgée à travers son expérience, le chef du RND est dans son rôle : la promotion du système dans lequel il compte évoluer, et donc du pouvoir du moment. C’est cette perception, exclusive de toute idée d’opposition, de la pratique politique qui lui fait penser, et dire, à un journaliste que le titre pour lequel il travaille “n’est plus un journal”… parce qu’il a choisi son camp, parce qu’il est dans l’opposition !
Dans la même configuration que les précédentes, le régime repart pour un cycle. Une campagne-alibi vient de débuter. Et puisque rien ne semble vouloir ou pouvoir s’y opposer, l’inexorable fuite en avant continue.


M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER