Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

contrechamp / ACTUALITÉS

Mort de Johnny : c’est quoi une star ?

En jetant un voile de tristesse sur une nation entière, mais aussi bien au-delà, la mort de Johnny Halliday a confirmé son état de star nationale. Mais sa popularité, parcourant les générations et franchissant les frontières, est d’une étendue telle qu’elle ne peut se justifier par sa seule œuvre artistique et pose la question du vrai sens de ce statut de star.
“La France sans Johnny, c’est comme Paris sans la tour Eiffel”, a commenté Benoît Hamon, résumant le désarroi national français suscité par la nouvelle de la disparition du chanteur. La France, il a fini par la figurer. Comment un chanteur qui ne fait pas l’unanimité des goûts — malgré sa popularité inégalée dans son pays — a-t-il fait pour réconcilier fans et moins fans dans une unanimité affective envers sa personne ?
Il y a peut-être et d’abord cette dose de courage que requiert une telle trajectoire : un enfant abandonné par son père et recueilli par une cousine et son mari américain et qui finit par partir à la conquête de l’Ouest, en quelque sorte. On le reconnaîtra plus tard, peut-être : Johnny a été le passeur du rêve américain incarné par ses stars du rock. Il a voulu incarner Elvis Presley, pour la musique, et, avec moins de succès, James Dean, pour le cinéma. Or, sans le rock et la country, la révolution “hippy” n’aurait pas eu lieu, ni la “peace and love” attitude. Le pacifisme, l’engagement pour la fin de la guerre au Viêt Nam, la fin de la faim au Bangladesh, la fin de l’interventionnisme en Amérique du Sud, toutes ces causes de l’internationalisme des années 60 et 70 n’auront pas connu la médiatisation et la popularisation qu’elles ont connues. Non, Johnny n’a pas fait œuvre de militantisme politique ; c’est juste la passion du rock et de ce qu’il représente, l’Amérique, son sens de la fête, ses grands espaces, ses interminables routes, ses motos, ses chevaux, ses cow-boys..., qui l’animait. Mais, sans faire exprès, il a importé cette culture vers ce côté-ci de l’Atlantique. Cette passion, soutenue par le courage, le talent du jeune Smet et les rencontres successives de providentiels paroliers et compositeurs, est à l’origine d’une foisonnante œuvre d’interprète.
Un inoxydable interprète. Il a si longuement régné sur la scène française, avec toujours la même maestria, que ses fans, et pas seulement, ont fini par le croire immortel. Il n’est justement pas nécessaire d’être fan de Johnny pour lui vouer le meilleur sentiment. C’est que le chanteur, bourreau de travail et bête de scène, est aussi d’une élégance et d’une humilité totale dans ses rapports aux autres. C’est peut-être cette classe et cette humilité, qu’un demi-siècle de réussite et de folies n’a pas pu altérer, qui en ont fait une vraie star ?
Quand, bien avant que le tourisme — et le “e-tourisme” ! — ne deviennent une affaire de ministère islamiste, Alger était encore une ville, et que Johnny, Sylvie et certains de leurs “copains” venaient parfois profiter de l’ambiance du Marhaba, certains de ses congénères algérois ont pu déjà constater l’ouverture de cœur de l’homme.
De l’unanimité de l’hommage partagé, on peut déduire qu’il n’y a pas que l’œuvre et le succès qui font la grande star ; il y a aussi son humanité.

M. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER