Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Contribution

Contribution

Avons-nous perdu notre humanité ?

© D. R.

Le silence assourdissant de l’opinion arabe qui entoure le massacre du peuple yéménite par des dizaines de bombardements quotidiens, de jour comme de nuit, par la coalition menée par l’Arabie saoudite depuis le 26 mars, dans l’opération “Tempête décisive”, est inquiétant.
Ce silence sur les crimes (Human Rights Watch vient de confirmer l’utilisation de bombes à fragmentation) commis contre la seule république de la péninsule Arabique par les monarchies du Golfe (à l’exception du sultanat d’Oman) est inquiétant, car il reflète quelque part une perte de notre humanité. Qu’est-ce qu’un être humain, s’il ne réagit pas aux malheurs de ses semblables, que ce soit au Yémen ou partout ailleurs ? Ce silence est le signe d’absence d’indignation de notre esprit face à ce qui ressemble à une entreprise de destruction massive du Yémen, au mépris de toutes les lois internationales sur la protection des populations civiles et l'interdiction de l’usage de certaines armes. Sommes-nous devenus à ce point insensibles à de telles situations d’injustice et de mépris ? Aurions- nous perdu notre humanité ?
Les Yéménites, qu’ils soient chiites, zaïdites ou sunnites, subissent non seulement des bombardements continus à raison d’une cinquantaine par 24 heures, mais aussi un embargo maritime et aérien total, qui empêche l'acheminement des aides alimentaires et des médicaments. Les hôpitaux ne peuvent plus fonctionner en raison des coupures d’électricité privant de soins les milliers de blessés. Les enfants ne peuvent plus aller à l’école, 300 000 personnes ont été déplacées et 3 millions de travailleurs ont perdu leur emploi. L’ONU, qui parle de “crise humanitaire”, a lancé une alerte contre “un épuisement rapide des stocks de fuel et de nourriture dans le pays, faisant craindre un effondrement des infrastructures de base d'ici quelques jours”.
Mais le plus grand embargo est médiatique. Faire croire que le conflit a pour origine
les rivalités entre chiites et sunnites permet à chaque camp de rester dans son fief
confessionnel et de faire en sorte que les peuples arabes assistent impuissants à ce déferlement de violences et de tueries sans nom. Ou alors faut-il admettre que l’Arabie saoudite, riche et puissante, peut tout se permettre pour écraser son voisin, pauvre, mais digne et courageux ?  
Quelque part, ce désengagement de l’opinion ne traduit-il pas un recul de la solidarité entre les peuples au grand profit des gouvernants et des forces de l’argent, partout dans le monde, même dans les démocraties occidentales, d’où émanent chaque jour des appels et des rappels à l’ordre sur le respect des droits de l’Homme à destination des pays arabes et africains ?  
Avec toutes ces guerres et ces crises, l’humanité n'est-elle pas en train de faire un retour en arrière, vers les temps de la barbarie et des ténèbres ? N’a-t-on pas perdu définitivement notre humanisme ? L’homme, qui perd la compassion pour son semblable, est-il encore humain ? Dans sa conquête effrénée de l’argent, des biens et des richesses matérielles, l’homme n'a-t-il pas oublié de rester humain tout simplement ?


H. A. K.
*Journaliste


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER