A la une / Contribution

La Chine et les pays arabes

Ensemble dans le cadre de “la Ceinture et la Route”

Wang Yi, conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine. © D.R

La 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération Chine-États arabes se tiendra à Beijing. Le président Xi Jinping prononcera un discours important à la cérémonie d’ouverture. L’émir du Koweït, Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, les représentants de 21 pays arabes et le secrétaire général de la Ligue des États arabes viendront en Chine pour participer à la conférence. Ce sera un nouveau grand événement dans l’histoire des relations sino-arabes après la présence du président Xi Jinping à la 6e Conférence ministérielle du Forum en 2014 et sa visite en Arabie Saoudite, en Égypte et au siège de la Ligue des États arabes en 2016. La partie chinoise et la partie arabe discuteront de manière approfondie de la coopération dans le cadre de “la Ceinture et la Route” et du renforcement de la coopération collective, pour tracer ensemble les belles perspectives des relations sino-arabes de la nouvelle ère. Les échanges entre la Chine et les pays arabes sont à la fois anciens et exemplaires. Tout au long des deux mille ans passés, les peuples chinois et arabes étaient liés par des voies terrestres et maritimes et des échanges réguliers. Les deux civilisations se sont inspirées et enrichies mutuellement et brillent, l’une comme l’autre, de mille éclats dans l’histoire humaine. Depuis le milieu du siècle dernier, les deux parties ont mené un combat solidaire pour la libération nationale et la construction du pays, inscrivant de nouveaux chapitres dans les annales de l’amitié et de la coopération sino-arabes.

Enrichissement réciproque
Avec la création du Forum sur la coopération sino-arabe en 2004, les relations sino-arabes sont dotées de “deux moteurs”, bilatéral et collectif, et la coopération sino-arabe dans les différents domaines est passée à une vitesse supérieure.
Le président Xi Jinping a indiqué de façon visionnaire que la Chine et les pays arabes sont des partenaires naturels pour la construction conjointe de “la Ceinture et la Route”, et doivent faire valoir l’esprit de la Route de la Soie marqué par la paix, la coopération, l’ouverture, la tolérance, l’inspiration et l’enrichissement réciproques, le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant, pour créer plus de convergences dans la réalisation de leur renouveau national.
Les dirigeants chinois et arabes ont fixé le cap, joué un rôle d’orientation et apporté leur soutien personnel aux relations sino-arabes qui se présentent d’ores et déjà sous un nouvel aspect. Durant les quatre années écoulées, les échanges et la coopération entre la Chine et les pays arabes axés sur “la Ceinture et la Route”, ponctués de temps forts, se sont avérés fructueux. Depuis quatre ans, avec l’intensification des échanges de haut niveau, notamment la visite réussie du président Xi Jinping au Moyen-Orient et la visite en Chine des chefs d’État de l’Égypte, de l’Arabie Saoudite, du Maroc, de la Palestine, la confiance politique mutuelle entre les deux parties s’est approfondie, et les relations sino-arabes ont continué à se développer à un niveau élevé.
La Chine a établi ou renforcé des relations stratégiques avec 11 pays arabes, appuyé les pays arabes dans leur recherche autonome d’une voie de développement, et soutenu le rétablissement des droits nationaux légitimes de la Palestine. Les pays arabes, de leur côté, ont apporté des soutiens précieux à la Chine sur les questions touchant à ses intérêts vitaux et majeurs.
La coopération pragmatique sino-arabe dans les domaines économique, commercial, humain et culturel a gagné sans cesse en ampleur pour couvrir des domaines bien larges allant du lancement de satellites à la culture du coton.
Le Forum sur la coopération sino-arabe s’est développé sur le plan institutionnel, avec désormais plus de dix mécanismes comme la Conférence ministérielle, la Réunion de hauts fonctionnaires, la Conférence des entrepreneurs et la Conférence sur la coopération énergétique qui fonctionnent de manière efficace et contribuent, à des niveaux différents et sous divers angles, à la coopération sino-arabe dans le cadre de “la Ceinture et la Route”.

Nucléaire civil, les satellites et les nouvelles énergies
Depuis quatre ans, la Chine et les pays arabes ont travaillé de concert et réalisé des progrès concrets dans la consolidation de l’architecture de coopération sino-arabe dite “1+2-3”, axée sur la coopération énergétique, basée sur la construction d’infrastructures et la facilitation du commerce et de l’investissement, et orientée vers les trois nouveaux secteurs de pointe, à savoir le nucléaire civil, les satellites et les nouvelles énergies. Les quatre plans d’action axés respectivement sur la promotion de la stabilité, la coopération en matière d’innovation, l’établissement de partenariat en matière de capacités de production et le renforcement des liens d’amitié ont progressé de manière globale. La Chine et les pays arabes ont renforcé sans cesse la synergie de leurs stratégies de développement et leur coopération a fait de nouveaux progrès dans les différents domaines. La Chine a signé des mémorandums d’entente sur la construction de “la Ceinture et la Route” avec neuf pays arabes et des documents sur la coopération en matière de capacités de production avec cinq pays arabes. Le Fonds de la Route de la Soie et la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures ont investi dans des pays arabes. En 2017, le volume du commerce sino-arabe a atteint près de 200 milliards de dollars US, en hausse de 11,9% par rapport à 2016. Les flux d’investissements directs chinois dans les pays arabes ont connu une augmentation de 9,3% en glissement annuel, pour s’établir à 1,26 milliard de dollars US. Depuis quatre ans, la Chine et les pays arabes ont injecté une nouvelle vitalité à leur coopération dans les trois domaines traditionnels que sont l’énergie, les infrastructures et le commerce.
La centrale à charbon propre de Hassyan de Dubaï qui emploie la technologie ultra-supercritique et la centrale électrique d’Attarat en Jordanie qui permet au pays de produire de l’électricité à partir des schistes bitumineux ont inauguré une nouvelle page dans les annales de la coopération électrique sino-arabe. Les grands projets d’infrastructures comme le terminal 2 à conteneurs du port Khalifa des Emirats arabes unis et la ligne de train léger à 10th of Ramadan City en Égypte avancent bien et contribuent au nouveau plan de développement interconnecté des pays arabes. La zone de coopération économique et commerciale sino-égyptienne de Suez a créé un effet de conglomérat industriel.

200 milliards de dollars d’échéances commerciaux
La coopération sino-arabe gagne sans cesse en qualité et en profondeur grâce aux efforts d’innovation. Le Centre sino-arabe de transfert de technologies a été inauguré, et le premier Forum de coopération sino-arabe sur le système Beidou a été une grande réussite. La Chine a lancé avec succès le premier satellite algérien de télécommunications Alcomsat-I, donnant un bel exemple de coopération entre la Chine et les pays arabes en matière de télécommunications par satellite. Le Centre de recherche sino-arabe sur la réforme et le développement et le Forum sino-arabe sur la réforme et le développement ont fourni des plateformes d’échanges d’expériences sur la gouvernance de l’État, la réforme et le développement, et ont été salués par des personnalités arabes. Depuis quatre ans, la coopération mutuellement bénéfique sino-arabe en matière d’auto-développement, de bien-être social et de mobilité humaine a donné de plus en plus de résultats concrets au bénéfice des populations des deux côtés. L’aide à la Palestine et les aides humanitaires à la Syrie, au Liban, à la Jordanie, à la Libye et au Yémen, annoncées par le Président Xi Jinping ont toutes été programmées.

La Chine a formé pour les pays arabes plus de 6 000 personnes, toutes catégories confondues.Tout en encourageant le développement à l’international de ses capacités de production d’excellence, la Chine accompagne les pays arabes dans leurs efforts pour le renforcement des capacités d’auto-développement en tenant pleinement compte de leurs besoins en matière de diversification économique, et en veillant constamment à contribuer au bien-être des populations locales. Une entreprise chinoise a établi, dans la zone de coopération économique et commerciale sino-égyptienne de Suez, la première base chinoise de production de fibres de verre en outre-mer, créant plus de 2 000 emplois locaux et faisant de l’Égypte le premier producteur africain et le troisième producteur mondial de fibres de verre.Les pays arabes, de leur côté, ont accordé des facilités aux visiteurs chinois. Aujourd’hui, neuf pays arabes pratiquent l’exemption de visa ou le visa à l’arrivée pour les citoyens chinois. Chaque semaine, 150 vols de transport de passagers et 45 vols de transport de marchandises relient régulièrement la Chine et les pays arabes. Le nombre de touristes chinois dans les pays arabes est en progression constante et significative. Les consommateurs chinois ont désormais accès, via des plateformes de e-commerce, à de merveilleux produits de spécialités arabes comme le coton égyptien aux fibres longues, l’huile d’olive tunisienne, le chocolat libanais et les dattes du Golfe. Actuellement, le monde se trouve à un moment crucial marqué par de grands développements, changements et ajustements. La Chine avance à pas de géant dans sa nouvelle marche vers la réalisation des objectifs des “deux centenaires”.  Elle redoublera d’efforts dans l’approfondissement de sa réforme sur tous les plans et dans son ouverture sur l’extérieur. Les pays arabes, pour leur part, sont nombreux à adopter des mesures de réforme importantes tournées vers l’avenir en vue du redressement national.
 
Valoriser les atouts de convergence

Des concepts de développement plus convergents et des complémentarités plus affirmées ont placé désormais les relations sino-arabes sur un nouveau point de départ historique. La Chine et les pays arabes ont donc à travailler main dans la main à promouvoir la construction d’un nouveau modèle de relations internationales et d’une communauté de destin pour l’humanité, et à créer un environnement extérieur pacifique et un ordre international juste pour le redressement des pays et le renouveau national. Lors de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe qui va bientôt s’ouvrir, les deux parties, selon les orientations fixées par les dirigeants et autour du fil conducteur “la Ceinture et la Route”, exploreront et examineront les pistes et mesures de coopération tournées vers l’avenir et travailleront en faveur d’une “version renouvelée” des relations sino-arabes. Les deux parties œuvreront comme partenaires pour la préservation de la paix et la promotion de la stabilité. Nous devons renforcer notre coordination, continuer à nous soutenir mutuellement sur les questions touchant aux intérêts vitaux et aux préoccupations majeures de part et d’autre, et défendre avec fermeté les intérêts communs des nombreux pays en développement. Nous avons à promouvoir le règlement politique des dossiers brûlants et à adopter un concept de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable, afin de rétablir au plus tôt la paix et la tranquillité au Moyen-Orient et d’apporter notre part de contribution à la prospérité et à la stabilité dans le monde. Les deux parties œuvreront comme partenaires pour la réforme, le développement et la prospérité partagée. Nous devons nous prêter mutuellement soutien dans l’exploration d’une voie de développement adaptée aux conditions nationales, valoriser la complémentarité de nos atouts et la convergence de nos besoins, accélérer la mise en synergie de nos stratégies nationales de développement et intensifier les échanges d’expériences sur la gouvernance de l’État, afin de progresser et de nous développer ensemble. L’intérêt du peuple doit toujours être notre premier souci et nous ferons en sorte que les peuples chinois et arabes profitent davantage des fruits du développement.Les deux parties œuvreront comme partenaires pour une coopération concrète et mutuellement bénéfique. Nous devons suivre le principe d’amples consultations, d’engagement commun et de bénéfices partagés, élargir notre coopération dans les domaines des infrastructures, des satellites et de l’énergie, et assurer le succès de la construction des projets clés de ports et de parcs industriels. La Chine sera heureuse de signer avec davantage de pays arabes des mémorandums d’entente sur la coopération dans le cadre de “la Ceinture et la Route”, en vue de l’amélioration de la qualité et de la montée en gamme de leur coopération concrète. Les deux parties œuvreront comme partenaires pour la promotion des échanges culturels et de l’inspiration mutuelle. Nous travaillerons à élargir les échanges socio-culturels, à approfondir la coopération dans les domaines des sciences, de l’éducation, de la culture, de la santé et de la presse, à créer plus de plateformes pour favoriser la compréhension mutuelle entre les nations, et à renforcer la connaissance mutuelle et les liens d’amitié entre les peuples, afin de contribuer ensemble au progrès de la civilisation humaine. Les nouvelles perspectives portent de nouveaux espoirs et le nouveau point de départ annonce de nouveaux exploits. Je suis convaincu que le navire de l’amitié et de la coopération sino-arabes, avec le vent en poupe, avancera vers un plus bel avenir.


W. Y.
(*) Conseiller d'État et ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine